Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

PORTRAIT : Gilbert Gué ou la passion de la vigne

mardi 1 octobre 2013 à 18:45 Par Eric Turpin, France Bleu Champagne-Ardenne

A 83 ans, Gilbert Gué ne raterait pour rien au monde les vendanges. Cet ancien salarié du Champagne Perrier-Jouët réside à la maison de retraite d’Avize. La vigne est seulement à 20 mètres de là. Avec d’autres pensionnaires, Gilbert Gué va donner quelques coups de sécateurs dans les pieds de Chardonnay.

Gilbert Gué, ancien salarié de la maison Perrier-Jouët
Gilbert Gué, ancien salarié de la maison Perrier-Jouët © Eric Turpin - Radio France

« Je suis rentré à l’âge de 14 ans à la maison Perrier Jouet et j’y suis resté jusqu’à ma retraite », raconte Gilbert Gué. Il a terminé sa carrière comme cadre. Mais il a commencé dans les vignes. « C’est une plante qui vit, la vigne. On la dorlotait tout le temps. Maintenant, le travail se fait plus rapidement ».

Gilbert Gué marche à l’aide d’une canne. Il s’approche doucement de la vigne, à seulement 20 mètres de la maison de retraite où il réside depuis quelques années. Il suffit de traverser une petite route pour se retrouver au milieu des pieds de Chardonnay. La vigne appartient à la maison de retraite

« Je préfère la vigne au vin. C'est une plante qui vit, la vigne  »

« Il y a la qualité et la quantité cette année », affirme l’ancien salarié du Champagne Perrier-Jouët. « L’an dernier, la récolte était moindre à cause de la grêle et de la gelée. Là, c’est superbe ».

La vigne de la maison de retraite d'Avize - Radio France
La vigne de la maison de retraite d'Avize © Radio France

Cette année, la vigne va donner entre 10.000 et 11.000 kg de raisin par hectare. Gilbert Gué en est persuadé. Il a appris très jeune à estimer le rendement d’une vigne en comptant les grappes.

Le retraité peut s’enorgueillir d’avoir travaillé dans les vignes jusqu’à ses 80 ans : « La seule vendange que je n’ai pas faite, c’est en 1985 à cause d’une hernie discale. Pour moi ça a été un déchirement ! »

« La vigne c'est mon âme »

Gilbert Gué est impatient de faire les vendanges ce matin avec d’autres pensionnaires de la maison de retraite. Bien sûr, il ne cueillera pas des centaines de kg de raisin. Il n’est plus tout jeune. Mais c’est un véritable bonheur : « La vigne, c’est mon âme ! »

Gilbert Gué : " la vigne c'est mon âme "