Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Poubelles : vers une nouvelle grève à Marseille la semaine prochaine

-
Par , France Bleu Provence

Un troisième syndicat vient de déposer un préavis de grève pour la semaine prochaine sur le secteur de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Après la CGT et l'UNSA, c'est la FSU qui menace d'une grève si le dernier accord sur le temps de travail des agents n'est pas revu.

Le 7 octobre dernier, les déchets n'étaient pas encore ramassés à Marseille
Le 7 octobre dernier, les déchets n'étaient pas encore ramassés à Marseille © Maxppp - GEORGES ROBERT

Et de trois ! Comme attendu, un troisième syndicat se mobilise contre l'accord signé le 1er octobre dernier entre Force Ouvrière et la Métropole Aix-Marseille. Après la CGT et l'UNSA, c'est la FSU  (28% des agents de la Métropole) qui dépose son préavis pour l’ensemble des personnels de la métropole à partir du mardi 30 novembre minuit, reconductible pour une durée illimitée.

La FSU prend acte de l'obligation de la Métropole de se conformer à la loi du 6 août 2019 concernant le temps de travail des agents. Avant le 1er janvier 2022, la Métropole doit acter que tous ses agents travaillent 1607 heures par an, sauf ceux dont la pénibilité des tâches a été évaluée. L'accord du 1er octobre dernier prévoit ainsi un abattement de 9,5 % du temps de travail sur l'année pour les éboueurs (1467 heures). 

En revanche, la FSU estime que les réponses apportées l'ont été "sans véritable dialogue social" et sans prendre en compte "les enjeux et les conséquences sur les conditions de travail des agents et dégradent leur pouvoir d’achat." 

La FSU précise qu'elle demande l’ouverture de négociations notamment salariales pour tous les agents métropolitains et pas seulement ceux du ramassage des ordures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess