Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Pour Alexandre Tott, secrétaire général FO en Moselle, les syndicats doivent être "complémentaires" des gilets jaunes

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Alors que les partenaires sociaux devaient être reçus, ce lundi, par Emmanuel Macron, suite au mouvement des gilets jaunes, quatre syndicats (FO, CGT, Sud Solidaires, CNT) déposent en Moselle un préavis de grève illimitée à partir du 14 décembre.

Alexandre Tott, secrétaire général de l'Union départementale FO en Moselle
Alexandre Tott, secrétaire général de l'Union départementale FO en Moselle © Radio France - Magali Fichter

Au lendemain d'un quatrième week-end de mobilisation des gilets jaunes, Emmanuel Macron doit recevoir, ce lundi matin, les partenaires sociaux, avant de s'exprimer à 20h. En Moselle, quatre syndicats, FO, la CGT, Sud Solidaires et la CNT, ont d'ores et déjà déposé un préavis de grève interprofessionnelle illimitée à partir du 14 décembre, ce qui est inédit dans le département. L.es syndicats doivent être ainsi "complémentaires" du mouvement des gilets jaunes, avec qui ils partagent un certain nombre de revendications, explique Alexandre Tott, secrétaire général de l'Union départementale FO en Moselle, invité de la rédaction de France Bleu Lorraine.

On ne doit pas donner le sentiment que les syndicats viennent pour récupérer le mouvement ou canaliser le mécontentement."

"C'est vrai que le mouvement des gilets jaunes prend une forme tout à fait inédite, reconnaît Alexandre Tott. C'est ça qui est intéressant et en même temps, on doit être extrêmement vigilants, on ne doit pas donner le sentiment que les syndicats viennent pour récupérer le mouvement ou canaliser le mécontentement. On doit être sur notre terrain, dans les entreprises, dans les administrations."

Le meilleur moyen d'être efficace, "c'est de bloquer l'économie"

Selon lui, le levier que doivent actionner les syndicats est bien la grève, et pas "une manifestation d'un point A à un point B". Le meilleur moyen d'être efficace, "c'est de bloquer l'économie". Concrètement, les unions départementales syndicales vont demander à leurs délégués dans les entreprises et les administrations "de réunir les salariés en assemblée générale, pour discuter des modalités de cette grève : peut-être des blocages, des piquets de grève, d'autres formes d'action, ce sont les salariés sur le terrain qui vont le décider."

Alexandre Tott, invité de la rédaction de France Bleu Lorraine