Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour Alstom La Rochelle, la commande de 100 TGV du futur est une "libération"

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le ministre de l'économie Bruno Le Maire l'a annoncé jeudi après-midi: l'Etat va commander 100 rames de TGV du futur. La commande doit encore être approuvée par SNCF Mobilités, fin avril ou fin juin. Commande très attendue chez Alstom à Aytré près de La Rochelle dont l'avenir dépend de ce projet.

Le TGV du futur doit prendre la suite des rames produites actuellement à Aytré, comme ici sur la nouvelle ligne Paris-Bordeaux
Le TGV du futur doit prendre la suite des rames produites actuellement à Aytré, comme ici sur la nouvelle ligne Paris-Bordeaux © Maxppp - Thibaud MORITZ

"La décision est prise, elle sera effective." Le ministre de l'économie Bruno Le Maire n'a pas voulu laisser de place au doute, ce jeudi après-midi à Paris, à l'issue d'une réunion du comité de suivi de la fusion Alstom-Siemens. L'Etat va commander 100 rames de TGV du futur. Une décision qui doit encore être approuvée par le conseil d'administration de SNCF Mobilités. Une simple formalité d'après Bruno Le Maire. La commande sera lancée "soit fin avril, soit fin juin", précise le ministre.

"Déterminant pour l'existence du site"

Avec une entrée en fabrication en 2022, cette nouvelle génération de TGV doit assurer la pérennité du site d'Aytré dont les deux-tiers des 1.200 salariés travaillent sur le TGV.  "C'est une libération" assure Christophe Raimbault, délégué syndical CFE-CGC, premier syndicat chez Alstom à Aytré: "pour La Rochelle, c'est déterminant pour l'existence même du site" qui conçoit les TGV d'Alstom et réalise une partie de la fabrication.

Autre bonne nouvelle, le gouvernement promet de commander 100 rames, et non de 50 comme cela avait été envisagé (avec une option sur 50 rames supplémentaires).  "Bien sûr on est content" réagit Fabrice Cotrel délégué Force ouvrière à Aytré, présent à cette réunion parisienne. "Maintenant il faut savoir quand cette commande va être signée".

Trou de charge à partir de septembre 2019

Le temps joue contre le site Alstom d'Aytré, sachant que les commandes actuelles de TGV vont donner de l'activité jusqu'en septembre 2019.  A suivre, un trou de charge de deux ans. "Plus l'annonce du TGV du futur est repoussée, et plus ça a d'incidence sur le trou de charge" confirme Christophe Raimbault de la CFE-CGC.

Pour ce TGV du futur, SNCF et Alstom ont déjà réfléchi au cahier des charges: un train qui consomme 30% de moins en énergie et en maintenance, et qui pourra emporter plus de voyageurs. "Alstom se réjouit de cette annonce" fait savoir le service communication de l'entreprise à La Rochelle. Pour plus de commentaires, il faudra attendre la commande ferme par SNCF Mobilités.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess