Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pour emprunter moins cher, sept collectivités publiques du Puy-de-Dôme s'allient

mercredi 3 octobre 2018 à 7:41 Par Willy Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Les collectivités publiques cherchent toujours à faire des économies. Dans le Puy-de-Dôme, sept d'entre elles viennent de signer, ce lundi, un accord pour emprunter en commun. Objectif : payer moins cher.

Sept collectivités publiques du Puy-de-Drôme empruntent en commun pour payer moins cher.
Sept collectivités publiques du Puy-de-Drôme empruntent en commun pour payer moins cher. © Radio France - Willy Moreau

Puy-de-Dôme, France

Comment emprunter de l'argent tout en payant le moins possible d'intérêts ? Les collectivités publiques du Puy-de-Dôme semblent avoir trouvé la solution depuis deux ans. Elles font un prêt en commun. Ce lundi, sept d'entre elles ont signé un accord. 

Plus de 250.000 euros d'économies

La première signature a été apposée en 2016. C'est alors inédit en France : le département et le Service d'Incendie et de Secours (SDIS) du Puy-de-Dôme empruntent ensemble 17 millions d'euros. 

"Sur cette opération, nous avons fait un gain de plus de 200.000 euros de frais financiers et d'intérêts", se souvient Jean-Yves Gouttebel, le président du Conseil départemental. 

Ces économies attirent alors un an plus tard l'agglomération du Pays d'Issoire et Clermont-Auvergne-Métropole. Cette année, trois nouveaux acteurs se rajoutent pour emprunter au total de 50 millions d'euros : les villes de Riom et Clermont-Ferrand et l'agglomération Riom Limagne et Volcans

Les dossiers d'emprunt vont être déposés dans neuf banques différentes afin de faire jouer la concurrence. "Plus on est nombreux, plus on a les capacités de négocier", explique Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand qui espère que d'autres entités publiques se grefferont à ces emprunts groupés dès l'année prochaine. 

Des financements divers

Le maire de Riom, Pierre Pecoul, compte refaire les voiries. La municipalité devrait emprunter deux à quatre millions d'euros cette année. "Nos réseaux d'assainissement sont très vieux. Chaque fois que l'on rénove un kilomètre de route, ça nous coûte deux millions d'euros", constate-t-il. 

Le bénéfice prévu n'est pas énorme : entre 20.000 et 30.000 euros de moins par rapport à un emprunt individuel mais "ça n'est pas négligeable" pour Pierre Pecoul. 

Le SDIS 63 lui, a investi dans une nouvelle échelle de trente mètres de haut à plus de 600.000 euros ainsi que la rénovation de la caserne de Cournon. 

"Sans un emprunt groupé, nous aurions pu faire ces investissements, explique Claude Boilon, 1er vice président du conseil d'administration du SDIS 63. Mais nos marges auraient été beaucoup moins grandes"

Les sept collectivités publiques espèrent que le cercle s’agrandira dans les prochaines années. Le maire de Riom aimerait notamment que les centres hospitaliers se joignent à ces emprunts communs.