Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : France Bleu Montagne

Pour Gilles Chabert, le "Monsieur Montagne" de la région, "le premier animal en montagne, c'est quand même l'Homme !"

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie

Gilles Chabert, président de la commission montagne de Rhône-Alpes-Auvergne, et président du Syndicat national des moniteurs du ski français, veut mettre en œuvre un "plan neige" pour développer notamment la neige de culture. Il était l'invité de France Bleu Isère ce vendredi.

La station des Deux-Alpes (illustration)
La station des Deux-Alpes (illustration) © Maxppp - Maxppp

Isère, France

Pour Gilles Chabert, les stations qui ont le plus souffert de la douceur de cet hiver sont celles qui sont peu ou pas équipées de canons à neige. La nouvelle majorité de droite à la Région veut donc développer en priorité l'équipement en canons, mais aussi améliorer l'accès aux stations et réhabiliter les logements.

Réécoutez l'interview complète de Gilles Chabert ce matin sur France Bleu Isère

Le "Monsieur Montagne" de la Région, par ailleurs président du SNMSF (le syndicat des moniteurs du ski français) s'exprime aussi sur la mobilisation des associations de défense de l'environnement qui s'opposent à l'extension de la station de Chamrousse dans le vallon des Vans (un rassemblement est prévu ce dimanche au sommet des Vans). Gilles Chabert estime que d'une manière générale:

"La question se pose en terme d'économie (...). Moi je suis pour la protection de la faune en montagne, mais le premier animal en montagne c'est quand même l'Homme, il ne faut pas l'oublier! Et il a besoin lui-même d'être protégé."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu