Économie – Social

Pour l'apéritif, vous lèverez peut être un jour un verre de Clairette... rosée !

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 15 avril 2014 à 6:00

Pour l'apéritif, vous lèverez peut être un jour un verre de Clairette... rosée !
Pour l'apéritif, vous lèverez peut être un jour un verre de Clairette... rosée ! © Syndicat de la Clairette de Die et des vins du Diois

Dans la Drôme, les producteurs de la Clairette de Die réalisent des tests depuis 2011 auprès de trois caves du secteur. Le but est de proposer un nouveau vin effervescent tout en respectant la méthode ancestrale de la Clairette de Die. Après le pétillant sans alcool il y a deux ans, les producteurs des 31 communes de la Clairette continuent d'innover sans trahir la tradition.

Après le pétillant sans alcool il y a deux ans, les producteurs des 31 communes de la Clairette de Die montrent qu'ils savent aller de l'avant. Le but est bien de s'installer sur un marché déjà porteur. Car des pétillants au Muscat mais avec des produits ajoutés comme la framboise vous en trouvez depuis quelques années dans les rayons des magasins. Dans le Diois, les responsables du syndicat de la Clairette veulent bien innover mais dans le respect des traditions.

Une belle couleur et un bon goût Alors, depuis trois ans, trois caves du secteur surveillent la progression d'un vin pétillant avec 75% de Muscat (c'est la base pour que ce soit de la Clairette) et puis elles ont ajouté une autre variété de raisin (Muscat rouge ou du Gamay) pour que la couleur devienne rosée. Et il faut maintenant que le résultat apporte une belle couleur à travers la bouteille... et bien sûr un bon goût au palais.

Pour l'apéritif, vous lèverez peut être un jour un verre de Clairette... rosée ! - Aucun(e)
Pour l'apéritif, vous lèverez peut être un jour un verre de Clairette... rosée !
Les premières bouteilles seront goûtées aujourd'hui entre producteurs, pour voir quelle recette pourrait au final être retenu. Le but est ensuite de présenter la meilleure Clairette rosée pour le 20 mai. Ce jour, des responsables de l'INAO feront le déplacement à Die. Ces spécialistes en vin effervescent de toute la France diront s'ils accordent AUSSI l'appellation d'origine contrôlée pour ce nouveau produit, cette nouvelle Clairette à l'horizon 2015.

Une recette vieille de ... 1910 ?

Et si c'était tout simplement un retour au passé ? Récemment, le président du syndicat des producteurs de Clairette de Die Fabien Lombard s'est vu confier un document intéressant. Il faisait état en 1910 de la possibilité de produire de la Clairette en rosé comme en vin blanc. Le vin blanc pétillant a déjà assuré sa réputation. C'est maintenant à la Clairette rosée de poursuivre l'aventure de ce vin traditionnel de la Drôme.

Partager sur :