Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Pour la CCI de Moselle, "les commerçants ont absolument besoin de travailler"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

La menace d'un troisième confinement pèse toujours sur les commerçants de Moselle qui craignent de devoir fermer à nouveau alors qu'ils sont en pleines périodes de soldes.

Un passant devant les vitrines d'un magasin pendant les soldes
Un passant devant les vitrines d'un magasin pendant les soldes © Radio France - Natacha Kadur

Reconfinement ou pas ? La question n'est pas tranchée pour Emmanuel Macron qui n'a (pour l'instant) pas prévu de prendre la parole cette semaine devant les français. Selon les informations de franceinfo, le chef de l'Etat veut tout faire pour éviter de prendre à nouveau une telle mesure, malgré les demandes insistantes de nombreux médecins.

Incertitudes

Cette perspective de devoir à nouveau fermer les boutiques inquiète évidemment les commerçants, déjà pénalisés par le couvre-feu. La menace pèse sur les professionnels explique Fabrice Genter, le président de la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) de la Moselle : "la politique de stop and go, on fait, on fait pas, c'est très difficile. On est tous mobilisés, mais on besoin d'une ligne claire." 

Impact économique et psychologique

D'autant que la période est cruciale pour eux, en pleine période de soldes. "Il y a un besoin réel de pouvoir travailler et d'écouler leur stock. C'est vraiment vital." Mais l'argument n'est pas qu'économique : il en va aussi selon Fabrice Genter de la santé morale des français. "Il faut qu'un semblant de vie reste, psychologiquement c'est vraiment important, autant pour les commerçants que pour les clients." 

On a tous envie de confiance, de passer ce cap. On lâche rien

Choix de la station

À venir dansDanssecondess