Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pour la région, le sursis donné à Steva va permettre de travailler à la diversification de l'usine haut-viennoise

mercredi 6 juin 2018 à 10:46 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Le sursis octroyé par le tribunal de commerce de Lyon à l'entreprise Steva, à Bessines, "nous laisse du temps pour trouver une solution de reprise et agir sur la diversification", se réjouit Francis Wilsius, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, délégué à la restructuration économique.

Francis Wilsius, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, délégué à la restructuration économique
Francis Wilsius, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, délégué à la restructuration économique - © Francis Wilsius

Bessines-sur-Gartempe, France

Il suit de près le dossier Steva, et il a accueilli avec soulagement la décision du tribunal de commerce de Lyon, mardi, concernant l'entreprise du nord Haute-Vienne, en redressement judiciaire depuis le 5 avril. Steva a obtenu un prolongement de 4 mois de la période d'observation. De quoi travailler à consolider sa situation et à trouver un repreneur, expliquait à 8h15 Francis Wilsius sur France Bleu Limousin. Le délégué à la restructuration économique de la Région Nouvelle-Aquitaine répondait à Françoise Ravanne. 

Ne plus dépendre seulement de Renault et PSA-Citroën

"Le sursis nous laisse plus de temps pour trouver une solution de reprise totale ou partielle et agir sur la diversification", se réjouit le conseiller régional, soulignant que la Nouvelle-Aquitaine a encouragé depuis longtemps cette diversification. "Nous travaillons sur une rencontre avec des chefs d'entreprise de l'aéronautique", explique Francis Wilsius, pour décrocher des marchés et ne pas dépendre des constructeurs automobiles. "Les sous-traitants de ce secteur sont tous fragiles", note-t-il.

La Région a bon espoir de récupérer sa mise

C'est dans cette optique que la Région avait octroyé 900.000 euros à Steva au mois de novembre sous forme d'avance remboursable.  Il s'agissait de développer un conteneur connecté pour la grande distribution. La Nouvelle-Aquitaine aurait pu regretter cet investissement... Mais non : "on a été très surpris que le redressement judiciaire arrive quelques mois après, mais il faut croire à l'entreprise", et si tout se passe bien, la région sera remboursée.  Il va même plus loin en assurant que si un repreneur investit dans son projet, la région pourra l'accompagner financièrement. 

Ce mercredi, les représentants de Steva ont rendez-vous au ministère de l'Economie. Parmi les problèmes soulevés, Francis Wilsius note le poids du loyer, pour des bâtiments toujours détenus par la société Altia, "qui plombe un peu les comptes".