Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour le 1er mai, la CGT de la Drôme déclare la guerre au "travail gratuit"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans le cadre d'un 1er mai marqué par les restrictions sanitaires, les syndicats s'apprêtent à reprendre la tradition du défilé, annulé l'an dernier pour cause de confinement. En Drôme-Ardèche, douze rassemblements sont prévus ce samedi.

Environ 1300 personnes réunies à Valence le 1er mai 2019
Environ 1300 personnes réunies à Valence le 1er mai 2019 © Radio France - Romain Sost

Cette année pour le 1er mai, l'Union Départementale CGT de la Drôme a décidé de faire la chasse au "travail gratuit". En clair : la technique consistant à faire travailler le client à la place de l'employé. Une pratique du secteur privé comme du secteur public, qui par ces temps de chômage révulse Sébatien Champion, membre de la commission exécutive CGT de la Drôme : "Quand vous allez en grande surface, on met des "caisses gratuites" où on demande aux usagers, après leur propre temps de travail de venir remplacer les salariés pour travailler à leur place : scanner leurs articles, récupérer la monnaie, ce que ferait un salarié formé".

Lui-même a pu constater ce genre de pratique au sein de la SNCF : "On supprime des postes et on demande aux agents dans les points de vente d'aller chercher les usagers et leur apprendre à se servir des tablettes pour faire eux-mêmes un billet, tout ça à la place des salariés. Donc on demande à des salariés d'apprendre aux usagers comment supprimer leur poste. Vous vous rendez compte comment ça peut être pervers et mal vécu ?!"

Le procédé va de paire avec la mécanisation croissante du travail. Un mouvement de fond qui ne justifie pas ces pratiques insiste Sébastien Champion : "Ce n'est pas normal car on a pas le même rendu, pas la même formation. Pour moi ce n'est pas une modernisation, bien au contraire : c'est une régression".

A l'instar des autres syndicats, la CGT sera présente sur les différents rassemblements prévus ce samedi dans la Drôme et dans l'Ardèche. Douze rassemblements sont prévus, la plupart à 10h, à Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Pierrelatte, Nyons, Saint-Vallier pour la Drôme. Aubenas, Tournon, Privas, Annonay, Le Teil et Ruoms en Ardèche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess