Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pourquoi n’y a-t-il aucun parc éolien dans la Loire ?

lundi 13 novembre 2017 à 6:03 Par Lola Fourmy, France Bleu Saint-Étienne Loire

En France, plus de 70% des départements possèdent des parcs éoliens. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes seuls quatre départements n'en sont pas encore dotés, dont la Loire. Près d’une dizaine de projets ont pourtant été lancés dans cette zone, sans aboutir pour l'instant.

Une éolienne dans le département voisin de la Haute-Loire.
Une éolienne dans le département voisin de la Haute-Loire. © AFP - JAUBERT / ONLY FRANCE

Saint-Étienne, France

Dès 2010, le préfet de l’époque Pierre Soubelet signait le schéma éolien de la Loire. Un document d’une quarantaine de pages pour présenter les enjeux des énergies renouvelables : les cartes des zones à fort potentiel de vent, les sites protégés et la procédure à suivre pour demander à s’inscrire dans les ZDE, les zones de développement de l’éolien.

Nous sommes alors trois ans après le Grenelle de l’environnement qui fixait la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation totale d’énergie finale en 2020. L’objectif est désormais de 40% en 2030. Pourtant, en 2015, elles représentaient tout juste 17.4%, devancé par l’hydraulique, l’éolien n’arrive qu’en deuxième position dans cette production.

Une dizaine de projets lancés, aucun abouti

Dès 2010, les communes ligériennes ont sollicité des entreprises spécialisées dans le domaine mais le parcours est souvent long entre l’enquête publique, les demandes de permis de construire, de permis d’exploitation, il faut compter entre deux et dix ans de procédure en moyenne. Dans la Loire, plusieurs projets sont toujours en cours comme celui d’implanter neuf éoliennes de 100m de haut dans le secteur de Cherier et la Tuilière, mais les oppositions sont fortes. La préfecture vient d’ailleurs de refuser l’autorisation d’exploiter à la société EDPR (Monts de la Madeleine énergie) alors que l’autorisation de défrichement avait déjà été validée.

Dans le Pilat, le projet de parc éolien qui devait voir le jour entre la Valla-en-Gier et Rochetaillée a tout simplement était enterré l’an dernier. La préfecture a jugé, tout comme les opposants, que l’impact visuel était trop négatif et a refusé les permis de construire.

Dans tout le département des collectifs et associations d’opposants s’organisent – Bien Vivre en Pays d’Urfé, Vent du Haut Forez, Sauvons la forêt de Taillard – et engagent des procédures juridiques contre les promoteurs.

Le procès est le seul moyen pour les habitants de se faire entendre" - Marc Dupuis

Les opposants dénoncent selon les zones : des menaces sur les sources d’eau et les oiseaux rares, le bruit, l’impact visuel sur les paysages et le manque d’efficacité des éoliennes. En France, 60% des projets éoliens sont attaqués en justice.

Des parcs éoliens acceptés et rentables

Dans tous les autres départements de la région, l’éolien est une énergie installée. Selon la force et la régularité des vents il y en a plus ou moins dans la Drôme, l’Ardèche ou encore le Cantal. Dans le département voisin de l’Allier, un parc a été installé en 2015, une aubaine et une manne financière dont se félicitent les maires. D’ailleurs l’opinion publique se dit plutôt favorable à l’énergie éolienne (75% selon l’Ifop).

Dans la Loire, un projet semble encore sur une bonne lancée, celui de la forêt de Taillard au sud de Saint-Étienne. Un projet au sujet duquel les partisans veulent cependant rester discrets pour ne pas attiser la colère (et la mobilisation massive) des opposants.

Quelle est l'énergie la moins chère à produire ? - Visactu
Quelle est l'énergie la moins chère à produire ? © Visactu