Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pourquoi partir en vacances à vélo ?

mercredi 13 février 2019 à 20:23 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Antoine et Noëmi 27 ans partent jeudi de Rosoy (Yonne) pour un tour du monde à vélo, pendant trois ans. Une aventure à deux qui passera par la Nouvelle-Zélande, la Bolivie, la Norvège ou encore le Tibet. Comme eux, des dizaines de Français partent chaque année pour un tour du monde à pédales.

Les pistes cyclables se développent doucement en France, dans l'Yonne, encore trop rarement en ville
Les pistes cyclables se développent doucement en France, dans l'Yonne, encore trop rarement en ville © Radio France - Thierry Colin

Pourquoi vouloir partir en vacances sur un vélo ? 

C'est à la fois un mode de déplacement et un mode de vie. Cela revient moins cher que la voiture ou la moto, même s'il faut acheter un bon vélo au départ et quelques accessoires. Le vélo est aussi synonyme de liberté, pas d'horaires de départ, on a accès à des terrains reculés ou des environnements naturels sans déranger. Et puis, le vélo, c'est bon pour la santé et l'environnement. Cela facilite les relations humaine, attire la curiosité et la sympathie. C'est un très bon moyen d'aller vers les autres.  

Faut-il être un grand sportif pour partir longtemps à vélo ? 

Non, il suffit d'être en bonne santé et puis chacun choisit son rythme.  Mais ce qui compte surtout à vélo, c'est le mental. Sans faire le Tour de France, partir en vacances à vélo, implique de l'endurance, de savoir qu'on va souffrir ou subir des intempéries. Il faudra aussi accepter de se perdre parfois. A vélo il y a aussi les pannes inévitables, les chutes, les automobilistes qui vous frôlent  ou les chiens. Et oui méfiez-vous des chiens !  

Le cyclotourisme est en plein développement  

Avec neuf millions de séjours en France chaque année, le tourisme à vélo a connu un sacré coup de pédale en quinze ans. Autre signe du côté de la SNCF, le nombre de billets vélo+train bondit de 15% par an. Alors les Collectivité investissent. Chaque année 500 à 600 kilomètres de pistes cyclables sont créés en France. Dans l'Yonne, les travaux doivent se poursuivre cette année pour boucler les vélos-routes entre Sens et Auxerre, ainsi que Migennes - Saint Florentin  Pourquoi investir ? Pour attirer des cyclo-touristes qui dépensent en moyenne en France, 62 euros par jour et par personne. C'est tellement bien que le Tour de Bourgogne à vélo, c'est un million d'usagers par an et plusieurs dizaines de millions d'euros de retombées économiques.   

Vous pouvez suivre le tour du monde à vélo de Noëmi et Antoine sur leur blog ou leur facebook : "L'envol à vélo"