Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Poursuite du mouvement des gilets jaunes en Provence avant un samedi à haut risque

vendredi 7 décembre 2018 à 16:50 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Des opérations de filtrage étaient en cours sur l'A8, l'A50 et l'A52 vendredi alors que trois lycées étaient bloqués à Marseille et dans le Var et qu'une manifestation de gilets jaunes est prévue samedi à 10h30 à Marseille. Renaud Muselier lance un appel pour sauver "la République en danger".

Des incidents violents samedi lors de la manifestation des gilets jaunes à Marseille
Des incidents violents samedi lors de la manifestation des gilets jaunes à Marseille © Radio France - Laurent Grolée

Marseille, France

La mobilisation des gilets jaunes se poursuivait vendredi avec des opérations de filtrage aux péages de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) et de Bandol (Var) sur A50, du Pont de l’Etoile sur A52 et de La Barque sur A8. D'autres barrages étaient organisés notamment à Rians, entre Fos-sur-Mer et Martigues, à Port-de-Bouc, Arles, au rond-point Petit à Hyères. 

Trois lycées bloqués dans les Bouches-du-Rhône et le Var

Si deux lycées étaient bloqués à Marseille, le lycée Marie Curie et le lycée Saint-Charles ainsi que le lycée du Golfe à Gassin, les mouvements lycéens étaient notoirement moins importants ce vendredi que les jours précédents. Mais à Toulon, sept manifestants ont été interpellés, notamment pour jets de cocktail molotov.

Des boutiques de luxe fermées à Marseille samedi

À Marseille, deux manifestations de gilets jaunes sont prévues samedi à 10h30 devant l'hôtel de ville et à 14h00 avec un rassemblement place Castellane. "Le marché de Noël est pour l'heure maintenu sur le Vieux-Port" indique la ville mais des barrières ont été installées et les sapins enlevés. 

Dans le centre-ville, beaucoup de commerçants envisagent de fermer le rideau, notamment rue Paradis où la boutique Philipp Plein a été pillée mercredi. Les magasins de luxe comme Vuitton ou Hermès situés rue Grignan mais également des joailliers seront fermés alors que "les pertes de chiffre d'affaires se situent en moyenne entre -30 et -40 %" selon la fédération des commerçants Marseille centre. 

Une station de métro fermée à Marseille 

La station de métro Vieux-Port sera fermée ce samedi annonce la RTM qui précise qu'il n'y aura de tram non plus sur la ligne 3. 

La marche pour le climat maintenue 

Le 1er décembre dernier, 26 personnes avaient été interpellées à Marseille. Des boutiques sur le Canebière avaient été saccagées et une voiture de police avait été incendiée. Le magasin Orange qui avait été vendalisé est en travaux depuis une semaine. Les grilles seront fermées samedi. 

Quant à la marche pour le climat prévue ce samedi à Marseille à partir de 14 heures, elle est maintenue tout comme celle d'Aix-en-Provence à 14h place de la mairie. Le mouvement Attac annonce une action à partir de 11 h à Aix-en-Provence en occupant deux agences bancaires "particulièrement impliquées dans le dérèglement climatique". 

"La déclaration de Marseille" par Renaud Muselier

De son côté, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Renaud Muselier a lancé vendredi une "déclaration de Marseille" pour sauver "la République en danger" face à "l'insurrection", disant craindre "des violences partout en France" samedi.  Entouré d'une cinquantaine d'élus locaux et de représentants des corps économiques et sociaux, Renaud Muselier, principalement entouré politiquement d'élus Les Républicains vendredi, a précisé que cette déclaration était une "initiative collective", venue "de la gauche à la droite en passant par le centre".

La préfecture du Var a interdit jusqu'à lundi "la vente au détail et le transport dans tout récipient transportable de produits combustibles et ou corrosifs, carburants et gaz inflammables"