Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

La CFDT dénonce des manquements dans la gestion des déchets chez Veolia dans la Marne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La CFDT dénonce des manquements et des mauvaises conditions de travail sur les sites de gestion des déchets de Véolia Onyx-Est dans la Marne. Le syndicat a déposé un préavis de grève à partir de ce mardi 23 juin minuit. Un accord a finalement été trouvé avec la direction ce lundi.

Des déchets hospitaliers déposés sur le site de Véolia Onyx-Est à Saint-Brice-Courcelles.
Des déchets hospitaliers déposés sur le site de Véolia Onyx-Est à Saint-Brice-Courcelles. © Radio France - Document remis à France bleu

Manquements à la sécurité, non respect de l'hygiène et du code du travail : la liste est longue selon la CFDT transports qui dénonce de nombreux dysfonctionnements sur les sites de gestion des déchets de Véolia Onyx-Est, une filiale de Véolia propreté dans la Marne. Le syndicat a déposé un préavis de grève qui débute ce mardi 23 juin à 00 h 05, et menace de bloquer le site de Beine-Nauroy, là où arrivent tous les déchets ménagers voués à l'enfouissement dans la Marne. Une réunion a lieu ce lundi 22 juin avec la direction de Véolia Onyx-Est, qui gère 4 sites au total et qui emploie une centaine de salariés.

Des déchets hospitaliers voués à l'incinération, sur le site de Saint-Brice-Courcelles qui fait du tri

La crise du Covid 19 n'a fait qu'aggraver les conditions de travail selon la CFDT qui raconte la goutte d'eau qui a fait déborder le vase sur le site de Saint-Brice-Courcelles. Un site qui traite normalement le plastique et le papier pour le tri, et où des déchets hospitaliers ont été déposés pour la première fois début mai. "Il y a eu un arrivage de blouses et de choses comme ça dans des sacs plastiques, on a même retrouvé des masques, on a pas la certitude que ça vient d'établissements où il y a eu le Covid-19 mais la personne qui trie, à chaque fois qu'elle prend un sac il éclate et il y a 10 blouses qui sortent", explique Gilles Cordonnier, délégué syndical CFDT. 

Des déchets sur le site de Véolia Onyx-Est à Saint-Brice-Courcelles dans la Marne.
Des déchets sur le site de Véolia Onyx-Est à Saint-Brice-Courcelles dans la Marne. © Radio France - Sophie Constanzer

Il affirme avoir alerté la direction depuis plus d'un mois et à trois reprises (photos à l'appui) mais ces déchets hospitaliers dont l'origine exacte n'a pas été précisée, n'ont toujours pas été évacués. "La direction nous a dit "c'est rien vous rechargez dans une benne et on va mettre ça en incinération" mais qui recharge dans une benne ? c'est nous", souligne Gilles Cordonnier. L'incinération, c'est la vraie destination de ce types de déchets pouvant être considérés comme des déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI). 

Gilles Cordonnier, délégué syndical CFDT : "c'est problématique pour une grosse société comme la notre".

L'inspection du travail de la Marne alertée 

Autre point de crispation : le non respect des accords d'entreprise selon la CFDT. "On a des contrats à 35 h et on fait parfois des heures supplémentaires, c'est normal et certains en ont besoin, mais depuis peu on travaille 6 jours sur 7, sans compter les jours fériés... la direction a demandé à certains de travailler le jeudi de l'Ascension sans avoir consulter les instances représentatives", explique la CFDT. Le syndicat dénonce un mal être dans l'entreprise. En attendant, l'inspection du travail a d'ores et déjà été alertée

Un problème d'hygiène et de sécurité sur un autre site à Reims 

Sur un autre site, le site d'"Envie" à Reims où travaille un salarié de Véolia Onyx-Est, la CFDT parle d'un problème d'hygiène et de sécurité. Le délégué syndical Gilles Cordonnier parle d'un rat mort découvert dans les vestiaires, et de douches inutilisables. "Quand on voit niveau incendie quatre extincteurs à côté d'une cuve à fioul où il y a des matelas à deux mètres, ça me pose question et le problème c'est surtout l'insalubrité des vestiaires : notre salarié ne peut pas prendre de douche alors que le site est rempli de poussière !", déplore t-il. 

Le directeur d'Envie précise qu'il s'agit d'une entité à part entière et indépendante de Véolia, et qu'il ne veut pas être mêlé à un conflit syndical entre la CFDT et la direction de Véolia. Le site possède "des douches hommes et femmes parfaitement utilisables" et "un "organisme externe vérifie les problématiques liés aux rongeurs" précise Francisco Martinez. 

Un accord trouvé avec la direction ce lundi 

Un protocole de levée de grève a finalement été signé ce lundi 22 juin entre la CFDT et la direction de Véolia Onyx-Est. Protocole dans lequel la direction "affirme sa volonté de travailler selon les règles en vigueur existantes (code du travail, convention collective du déchet, accord d'entreprise...". Pas de précision quant aux déchets hospitaliers sur le site de Saint-Brice-Courcelles. En revanche, le protocole prévoit que le salarié de Véolia affecté sur le site d'Envie, rue de Courcelles à Reims, "prendra et terminera son service au centre de tri de Saint-Brice-Courcelles".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu