Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Préavis de grève : des bibliothèques municipales risquent d'être à nouveau fermées ce dimanche à Paris

-
Par , France Bleu Paris

Les bibliothécaires parisiens qui travaillent le dimanche pourraient bien être à nouveau en grève. Une intersyndicale a déposé un préavis pour le 9 février 2020. Les salariés réclament plus de moyens et une revalorisation de leur prime du dimanche.

Préavis de grève pour les salariés des bibliothèques municipales qui ouvrent le dimanche à Paris
Préavis de grève pour les salariés des bibliothèques municipales qui ouvrent le dimanche à Paris © Maxppp - FREDERIC DOUCHET

Des bibliothèques municipales vont-elle à nouveau être fermées ce dimanche à Paris ? Cela fait plusieurs dimanches que des salariés de ces bibliothèques se mettent en grève et l'intersyndicale (CGT-FO-SUPAP-FSU-UCP) a déposé un nouveau préavis pour le 9 février 2020.

Dimanche dernier, "les trois-quart des bibliothèques municipales de la capitale qui travaillent le dimanche étaient fermées au public pour cause de grève", indique la CGT culture, dans un communiqué. 

"Cela pourrait bien être le cas encore ce dimanche", affirme le syndicat joint par France Bleu Paris. Melville (13e), Canopée (1er), Sagan (10e), Yourcenar (15e), Rostand (17e), Duras (20e) pourraient donc ne pas ouvrir leurs portes le 9 février. 

Les salariés réclament plus de moyens et de meilleures conditions de travail. 

Ils demandent aussi l'augmentation de la prime qui compense le travail du dimanche. Cela fait dix ans, souligne la CGT que cette prime n'a pas été réévaluée. Elle est actuellement de 100 euros brut, les salariés souhaitent qu'elle passe à 150 euros net. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess