Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Précarité étudiante : à Auxerre aussi

-
Par , , France Bleu Auxerre

Des centaines d'étudiants ont manifesté mardi à travers la France pour dénoncer la précarité étudiante. A Auxerre, les étudiants connaissent en particulier des difficultés pour se loger.

A Auxerre, beaucoup d'étudiants éprouvent des difficultés à se loger
A Auxerre, beaucoup d'étudiants éprouvent des difficultés à se loger © Maxppp - Michael Bunel / Le Pictorium

Auxerre, France

Des centaines d'étudiants ont manifesté mardi dans plusieurs villes de France, pour dénoncer la précarité étudiante. L'immolation par le feu d'un étudiant à Lyon, le 8 novembre, a mis en lumière les difficultés vécues par de nombreux étudiants. Selon l'observatoire de la vie étudiante, 125 000 étudiants vivent dans la précarité. Près de 20 % des étudiants vivent même en dessous du seuil de pauvreté. Malgré les aides et les bourses de l'État, certains ne s'en sortent pas. Le département de l'Yonne n'échappe pas à la règle.

Angela, une bourse de 325 euros pour un loyer à 340 euros

Pour Angela, 18 ans, comme pour beaucoup d'étudiants auxerrois, la difficulté à Auxerre a été de trouver un logement décent, et surtout meublé. "Les appartements, souvent, ne sont pas très propres, explique la jeune femme. J'ai fini par en trouver un meublé, mais j'ai dû ramener quand même des meubles, car il y avait des lits vraiment vieux et pas très propres. C'est un vieux logement mal isolé. Tout le chauffage part par les fenêtres ! Il ne fait pas chaud, je suis obligée de mettre le chauffage à fond, et ça coûte cher". 

"Il me reste 100 euros pour terminer le mois." - Angela, en DUT Technique de commercialisation

Cette étudiante est en première année en DUT technique de commercialisation. Elle a bien une bourse, mais c'est à peine suffisant pour payer son loyer : "j'ai une bourse de 325 euros, mais mon logement est à 340 euros. J'ai les APL. _A la fin du mois, il me reste 100 euros_." 100 euros pour faire les courses, pour payer le bus et les allers-retours, pour rentrer le week-end chez ses parents. Sa famille ne peut pas l'aider financièrement, Angela fait donc très attention à ses dépenses.

Luc, 10 euros sur le compte dès le 5 du mois

Une fois son loyer payé au début du mois, Luc est déjà dans le rouge. "Le calcul est simple, je mange des pâtes depuis le 5 du mois ! Il ne me reste que 10€ sur mon compte, c'est vite vu !"  Luc en sourit, mais il est difficile pour cet étudiant de 20 ans, qui vient du Jura, de demander à chaque fois l'aide de ses parents pour terminer les fins de mois. D'autant plus qu'ils l'aident déjà pour payer son loyer. 

"A Auxerre, c'est l'enfer pour trouver un meublé." - Luc, étudiant auxerrois, originaire du Jura

Trouver un logement décent a aussi été très compliqué.  "J'ai visité des trucs de 20 mètres carrés... Il y avait en fait autant de mètres carrés pour la cave que pour l'appartement. A Auxerre, c'est l'enfer pour trouver un meublé, beaucoup d'appartements sont très vieux. Moi je n'ai pas les moyens de louer un appartement et d'acheter tous les meubles qui vont avec !"

Romain, un job étudiant qui lui "permet de vivre"

Romain, tout juste 18 ans, a eu la chance lui d'obtenir un job étudiant à la bibliothèque. "Ça me permet de tenir un peu, ça me permet de vivre, souligne-t-il. Les premiers mois, avant que je ne trouve un travail, c'étaient mes parents qui payaient entièrement. C'était très compliqué aussi pour eux". Romain a choisi Auxerre, car sa formation en réseaux télécommunication n'existait dans la ville de ses parents. Sans l'aide de ses parents, il aurait été obligé de changer de formation. A Auxerre, on dénombre un peu plus de 1000 étudiants avec l'IUT, les formations de BTS et les classes préparatoires.

________________________________________
*Les prénoms ont été changés à la demande des étudiants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu