Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Prélèvement à la source : immersion au centre d'appels de Nancy

lundi 1 octobre 2018 à 4:24 Par Cédric Lieto, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

A Nancy, une cinquantaine d'agents des finances publiques répondent au 0811 368 368, ligne téléphonique dédiée aux questions sur le prélèvement de l'impôt à la source. Reportage.

Cinquante agents des finances publiques répondent à Nancy au 0811 368 368
Cinquante agents des finances publiques répondent à Nancy au 0811 368 368 © Radio France - Cédric Lieto

Nancy, France

Ils sont au bout du fil pour répondre à vos questions concernant le prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source. A Nancy, une cinquantaine d'agents des finances publiques participent à la plate-forme dédiée au prélèvement à la source dont le numéro est le 0811 368 368 (du lundi au vendredi de 8h30 à 19 heures, 0.06 euros la minute). Si le numéro est très sollicité et que la date de mise en route du prélèvement à la source se rapproche, le climat reste relativement serein.

Calme apparent 

Sur ce plateau, pas un mot plus haut que l'autre. Lydie Beck enchaîne les appels avec deux cas classiques : le contribuable qui s'interroge sur l'opportunité d'avoir un taux d'imposition neutre ou celui dont les revenus ont beaucoup changé entre 2017 et 2019. Si les derniers jours ont été plutôt calmes, la situation peut très vite changer : 

"Tout article de presse peut avoir une grosse conséquence chez nous. Vous pouvez très bien ne rien avoir le matin et puis vous avez un effet d'annonce à 13 heures ou un reportage et à 13h15, plein d'appels. On est un service qui varie considérablement en fonction de l'actualité."

Sur le plateau, on s'attend à avoir une remontée des appels en octobre quand des simulations de prélèvement à la source apparaîtront sur les feuilles de paie dans certaines entreprises.

Des appels courtois

Malgré le nombre d'appels, jusqu'à 20.000 par jour lorsque le gouvernement a semblé hésiter, le ton est toujours resté courtois explique Florence Perrin, responsable du centre d'appels : 

"C'est toujours sensible quand ça touche aux impôts mais en fait, les personnes qui nous appellent sont surtout demandeuses d'informations, pas vraiment inquiètes mais elles veulent savoir comment ça se passe [...]Le calcul de l'impôt n'est en rien modifié, la seule chose qui change, c'est la manière de recouvrer cet impôt."

Et si le calme semble régner sur la plate-forme téléphonique, c'est parfois moins le cas sur le compte Twitter du prélèvement à la source, piloté également depuis Nancy. Si de vraies questions sont posées par les internautes, des tweets plus polémiques peuvent circuler sur le prélèvement à la source. Il ne faut savoir rester très professionnel, explique Céline Martinati, inspectrice des finances publiques, qui co-anime le compte @impotsservice

"On essaie de prendre du recul [...] C'est le réseau social polémique par excellence mais c'est un réseau social qui a son importance. Il est donc nécessaire pour l'administration fiscale de se plier à ces nouveaux modes de communication, et de rester nous-mêmes en utilisant des moyens modernes."