Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Prélèvement à la source : les PME de Haute-Vienne restent dans le flou

jeudi 3 janvier 2019 à 17:31 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

Prêtes, mais sans savoir où elles vont. En Haute-Vienne, c'est le sentiment de la plupart des petites entreprises face à la réforme du prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source. Selon la CPME, plus des 2/3 des entreprises sont au point, mais sans certitude que tout fonctionnera vraiment.

Les PME de la Haute-Vienne sont incertaines du fonctionnement du prélèvement à la source sur les bulletins de salaires de janvier
Les PME de la Haute-Vienne sont incertaines du fonctionnement du prélèvement à la source sur les bulletins de salaires de janvier © Maxppp - Sylvie Cambon

Haute-Vienne, France

C'est l'une des grandes inquiétudes de cette nouvelle année : le prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source. D'un côté, des inquiétudes pour les contribuables, dont la plupart s'interrogent sur les conséquences du taux de prélèvement sur leur salaire. Et de l'autre, de grandes  incertitudes pour les petites entreprises qui doivent assumer ce nouveau dispositif et intégrer le prélèvement aux salaires de leurs employés.

Quel résultat sur les bulletins de salaire janvier ?

Selon la Confédération des PME (CPME), plus des 2/3 des petites entreprises seraient prêtes en ce début d'année. Pour autant, il y a encore de grandes zones le flou.

Pour Mickaël Fredonnet, PDG d'une société de maintenance industrielle à Rochechouart, par exemple : "on est prêt entre sur le papier mais il reste à le mettre en application. On a déjà mis une indication sur les derniers bulletins 2018, maintenant il faudra voir sur les premiers vrais bulletins de paie si tout est fonctionne car on a eu du mal à avoir les bons taux, et il n'y a eu qu'un mois de test".

C'est lourd et coûteux pour nous"  -  Mickaël Fredonnet, chef d'entreprise à Rochechouart

D'autant plus que se préparer au prélèvement à la source n'a pas été de tout repos selon les gérants de PME. Le processus a pris beaucoup de temps et pas mal d'argent expliquent-ils. "C'est lourd et coûteux, à l'origine ce n'est pas notre travail de gérer les services financiers publics !" déplore Mickaël Fredonnet. En ce début d'année, les chefs d'entreprises n'ont pas encore tout digéré.