Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Prélèvement à la source : quel bilan en Mayenne ?

-
Par , France Bleu Mayenne

Plus de 71.000 foyers fiscaux sont concernés par le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Aucun souci technique n'est à signaler pour le premier mois d'établissement mais il y a eu de l'affluence dans les différents centres des Finances Publiques de la Mayenne.

Impôt (illusrtation)
Impôt (illusrtation) © Maxppp - Maxppp

Laval, France

Vous avez certainement reçu votre premier bulletin de salaire de l'année, comprenant votre taux de prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. En Mayenne ce nouveau dispositif a globalement bien fonctionné, d'après la direction départementale des Finances Publiques, pour les 71.144 foyers fiscaux mayennais qui paient cet impôt. En Mayenne, 43% des 166.149 foyers fiscaux sont soumis à l'impôt sur le revenu. Le montant moyen payé pour le département s'évalue à 902€ sur un an

Affluence aux guichets

En janvier, les trois centres des finances publiques du département (Laval, Château-Gontier et Mayenne) ont reçu près de 7.000 contribuables aux guichets pour diverses questions sur la nouvelle méthode. L'administration a également reçus près de 4.000 coups de téléphones et reçus 3.000 mails. Les retraités sont les premiers à avoir été prélevés puisque la majeure partie de cette catégorie de population reçoit leur pension en début de mois. 

2018 : année blanche

C'était l'objectif même de la mise en place du prélèvement à la source : payer son impôt sur le revenu pour l'année qui est entrain de s'écouler. Le gouvernement a donc décidé que l'année 2018 serait année "blanche", c'est à dire qu'il ne sera pas demander aux contribuables fin 2019 de payer cet impôt pour l'année précédente. "On ne peut pas sur une même année avoir de double prélèvement" explique Alain Cuiec, le directeur départemental des Finances Publiques de la Mayenne. "Nous avons aujourd'hui un prélèvement qui est très rapproché de la perception des revenus. Mais il y aura quand même une déclaration à remplir et cela donnera lieu à une taxation assortie d'un crédit d'impôt équivalent à cette taxation" poursuit Alain Cuiec. 

Certains opposants au prélèvement à la source expliquaient l'année dernière que l'employeur pourrait voir le taux d'imposition de ses salariés grâce à la nouvelle méthode mais la réalité prouve que non d'après le directeur départemental des Finances Publiques de la Mayenne.

"Seuls 0,6% des foyers fiscaux ont opté pour le taux neutre"

Choix de la station

France Bleu