Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Prélèvement de l’impôt à la source : avez-vous tout compris à Metz ?

mercredi 12 septembre 2018 à 19:03 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Après le 15 septembre, il sera trop tard pour opter pour le taux de prélèvement neutre de votre impôt sur le revenu. Le prélèvement à la source sera une réalité le 1er janvier 2019. Des contribuables messins témoignent face à ce grand changement.

60% des contribuables sont déjà mensualisés.
60% des contribuables sont déjà mensualisés. © Maxppp - Patrick GUYOT

Metz, France

Si vous ne voulez pas que votre patron n'en sache trop sur vos revenus, avec la mise en place en janvier du prélèvement de l'impôt à la source, vous devez optez pour le taux neutre, "choisi par 1% des contribuables seulement", indique le directeur des finances publiques en Moselle. Et vous avez jusqu'au samedi 15 septembre pour faire ce choix sur le site de la direction des Finances publiques.

Mais énormément de contribuables vont encore chercher des réponses dans les agences des finances publiques. Au centre de Metz, dans la rue des Clercs, il y a ces jours-ci "une heure et demie d'attente", raconte Philippe Ostrogorski, le secrétaire départemental du syndicat Solidaire Finances publiques.

Avez-vous compris le principe du prélèvement à la source et des taux de prélèvement ?

Pas de choc psychologique

Il faut par ailleurs se préparer à voir son salaire baisser à partir du mois de janvier. Mais ce ne sera pas un choc psychologique pour ces contribuables croisés à Metz. "Certes c’est une baisse de salaire, mais une baisse constante, comme ça on n’aura plus à s’occuper des impôts, les services fiscaux se débrouilleront et ça nous ira bien comme ça" témoigne un commerçant. "Que l’on paye nos impôts avant ou après, pour moi cela revient au même", poursuit cette retraitée.

Selon le directeur en Moselle des Finances publiques, Hugues Bied-Charreton, "60% des contribuables sont déjà mensualisés". Alors, ce prélèvement à la source ne devrait pas bouleverser les choses pour eux. Cela va même aider Laouari à gérer son budget : "cela évite de s’emmêler les pinceaux et surtout d’avoir à payer des impôts en fin d’année, quand on revient de vacances ou que l’on veut partir". 

40% des foyers fiscaux connaissent chaque année un changement de situation

Le prélèvement à la source est censé adapter plus rapidement l'impôt aux changements de revenus ou de situation. Sachant que chaque année, "40% des foyers ont des modifications à faire sur leur déclaration" souligne encore Hugues Bied-Charreton.