Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Prélèvement de l'impôt à la source : la mesure inquiète en Provence

lundi 3 septembre 2018 à 19:37 Par Mathilde Vinceneux, France Bleu Provence

Devant le centre des impôts d'Aix-en-Provence ce lundi 3 septembre, ils étaient nombreux à demander des précisions sur le prélèvement à la source. Pour l'instant, la mesure reste floue pour les Provençaux.

La mise en place du prélèvement des impôts à la source est en suspens et préoccupe les provençaux
La mise en place du prélèvement des impôts à la source est en suspens et préoccupe les provençaux © Maxppp - SYLVIE CAMBON

Aix-en-Provence, France

Le gouvernement hésite encore à mettre en place le prélèvement des impôts à la source. La réforme, prévue pour 2019, pourrait être reportée voire annulée. Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics doit rencontrer le président Emmanuel Macron mardi 4 septembre pour trancher.  Samedi 1 septembre,  le journal Le Parisien révélait les résultats alarmants de la phase de test du prélèvement à la source avec 350 000 erreurs recensées. En Provence, la mesure concerne plus de 870.000 foyers fiscaux et inquiète.

Des délais plus longs pour réactualiser son taux d'imposition

À la sortie du centre des impôts d'Aix-en-Provence, lundi 3 septembre, Michel et Linda, un couple de retraités, ont l'air un peu perdus. Ils ont du mal à comprendre ce que va changer le prélèvement à la source. "On vient de sortir, on a posé des questions mais on nous a dit d'attendre. On n'y comprend toujours rien et ça nous inquiète un peu", expliquent-ils.

Pour les retraités ou les salariés qui ont des revenus stables et qui sont mensualisés, le prélèvement à la source ne devrait pas vraiment changer le quotidien des foyers imposables, mis à part sur la fiche de paie où le montant sera moins élevé puisque les impôts seront déduits par l'employeur ou la/les caisse(s) de retraite. En revanche, ce sera plus compliqué pour ceux qui ont des revenus qui changent tous les mois.

C'est le cas de Fabrice, professeur remplaçant dans les Bouches-du-Rhône : "Je travaille dans quatre endroits différents, mon salaire varie tout le temps donc je ne sais vraiment pas comment ça va se passer".  Pour réactualiser son taux d'imposition avec le prélèvement à la source, il faudra appeler l'administration fiscale comme avant mais le délais de prise en compte sera plus important. Le centre d'impôt devra en effet contacter l'employeur pour qu'il prenne en compte la nouvelle situation fiscale du salarié. Cela pourrait mettre plus de 3 mois pour réactualiser son taux d'imposition. 

Un taux d'imposition neutre pourrait être mis en place

Le prélèvement à la source pourrait permettre d'instaurer un taux d'imposition neutre pour éviter que l'employeur ne connaisse la situation fiscale de ses employés. "Ça pourrait être gênant si on demande une augmentation par exemple et que le patron peut voir qu'on a des ressources, il pourrait refuser", s'inquiète Jérémy, salarié dans une entreprise aixoise. Pour éviter cette situation, le taux d'imposition neutre correspondra à une personne célibataire sans enfants. Il faudra ensuite régulariser sa situation auprès de l'administration fiscale.