Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Prélèvement à la source : la grande inconnue en Provence

-
Par , , France Bleu Provence, France Bleu

Si la CGT des finances publiques des Bouches-du-Rhône annonce une grande pagaille, l'administration se veut rassurante. Les entreprises ont anticipé le prélèvement de l'impôt à la source, les contribuables, eux, attendent de voir.

L'impôt sur le revenu est désormais prélevé sur la fiche de paie
L'impôt sur le revenu est désormais prélevé sur la fiche de paie © Maxppp - LP/ Matthieu de Martignac

Marseille, France

C'est l'une des nouveauté de cette année 2019 : désormais l'impôt sur le revenu est prélevé directement sur votre salaire par votre employeur ou par la caisse des retraites pour les retraités. La mesure sera visible sur votre fiche de paie à la fin de mois de janvier. Dans certaines entreprises, comme celle de Fabrice à Marseille, la mise en place a été anticipée : "On est accompagné par des professionnels et on a présenté des simulations des futures feuilles de salaire ces derniers mois, pour que les employés constatent que cela ne change rien à leur salaire net habituel." Pourtant 30 millions de contribuables n'ont pas eu ces simulations sur leur dernier bulletin de paie.

Une réforme soutenue par 60% des Français

Le choc psychologique pour des salariés mal informés, c'est ce que redoute le gouvernement qui fait face à une crise de confiance, même si cette réforme est globalement bien accueillie : "Au moins,on n'a pas de mauvaise surprise, on nous a tout pris à l'avance et on vit avec ce qu'il reste", confie Bernard.

Vers une grande pagaille ?

L'administration reste confiante sur la mise en place : "Tout est prêt techniquement", affirme Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics. Un avis que ne partage pas la CGT des finances publiques des Bouches-du-Rhône par la voix de Philippe Laget : "Nous ne sommes pas prêts à répondre à toutes les questions des contribuables, nous n'avons pas été suffisamment formés, nous allons devoir faire face à leur mécontentement". Le syndicat ajoute que si un taux est injustement appliqué à un contribuable, il sera très long de corriger le tir.

Le prélèvement à la source concerne 37 millions de foyer fiscaux en France.

Choix de la station

France Bleu