Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Premier week-end timide pour la foire européenne de Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le premier week-end de la foire européenne de Strasbourg est loin d'être une réussite. Des allées quasiment vides, des exposants se tournant les pouces et des visiteurs déçus. La 88eme édition, qui se tient depuis le 4 septembre, a du mal à décoller avec une jauge de 5 000 visiteurs maximum.

Début difficile pour la foire européenne de Strasbourg
Début difficile pour la foire européenne de Strasbourg © Radio France - Julien Penot

"C'est triste, c'est mort, il y a pas de foule, il y a rien, il y a personne...", constate Marie-Claire, assise toute seule devant les démonstrations des chefs cuisiniers. Illustration d'une Foire Européenne 2020 qui peine à attirer. Certains exposants commencent déjà à douter de la rentabilité de cette édition, marquée par la crise du coronavirus.

Un public déçu

Limitée à 5 000 personnes en temps réel, la Foire Européenne n'a pas atteint ce plafond ce week-end. Peu de monde, ou presque, et une ambiance de foire aseptisée par le coronavirus. "C'est assez mort, il y a pas beaucoup de gens qui se promènent, c'est dû au Covid-19, on prend des précautions, on s'approche pas trop des gens", déclare Philippe devant les stands de piscines. 

Il y a personne, ça ressemble pas à une foire" - Marie-Claire, retraité

Dans le hall 2, beaucoup de tables sont vides dans les différentes brasseries. A l'une d'elle, Claudine et Bernard profitent d'un repas. Bilan de mi-journée mitigé pour ce couple venu de Molsheim : "Il y a des choses qui manquent cette année après il faut continuer à soutenir les commerces", commente Claudine.

Passé 15 heures, fin de service pour Gérard. Le serveur de la brasserie normande n'a pas le sourire : "_la jauge des 5 000 personnes est compliquée pour les restaurateurs_, personne travaille, il y a pas assez de monde." Peu de public également devant les chefs cuisiniers. Les secrets des recettes de cuisine sont livrés à quelques curieux. "D'habitude quand on commence à faire les démonstrations, c'est plein, mais là le problème avec le Covid, c'est qu'on peut rien donner", regrette Benoit Viex, ancien chef cuisinier en milieu hospitalier. 

Douche froide pour certains exposants

Adossés sur leurs chaises, les exposants se cherchent des yeux, comparent entre eux la tendance, et un constat ressort : c'est un week-end très calme. Trop calme pour Franck : "Si on loupe le premier week-end, on va se ramasser...", grimace le vendeur de cosmétiques, venu d’Épinal : "Nous, on a investi 5 000 euros, plus les frais d'essence, les frais d'hôtel, les frais de bouffe, ça nous coûte au moins 7000 euros, si on fait pas 10 000, on est à la ramasse.

Une foire européenne de Strasbourg beaucoup plus calme constatent les exposants.
Une foire européenne de Strasbourg beaucoup plus calme constatent les exposants. © Radio France - Julien Penot

Même constat pour Jean-Luc dans le hall 3. "Si on est réduit à 5 000 visiteurs, c'est compliqué, en clients réels, ça fait 3 000 personnes maximum", calcule le vendeur d'aspirateurs. Daniel, venu de Lourdes, a investi entre 6 et 7 000 euros pour les dix jours de foire. Il doute de la rentabilité de son stand : "Les halls sont moitiés plein, il faut compter 70% de moins pour mon stand." 

Les données officielles sur la fréquentation de la foire européenne seront connues à la fin de l'événement. Mais une certitude, l'édition 2020 commence avec un week-end assez creux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess