Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Première à PSA Sochaux : deux séances de production entre les fêtes

C'est une entorse inédite à la trêve de production à PSA Sochaux. Deux séances de production sont organisées ce vendredi 27 et samedi 28 octobre sur le système 2 de l'usine du Doubs. Les syndicats craignaient des pressions de la direction. De nombreux intérimaires se sont portés volontaires.

Production inédite à Sochaux entre Noël et Nouvel An
Production inédite à Sochaux entre Noël et Nouvel An © Radio France - Christophe Beck

Sochaux, France

C'est inédit dans l'histoire récente de PSA Sochaux. Alors que la production est habituellement à l'arrêt total entre Noël et Nouvel An, deux séances de travail sont programmées ce vendredi 27 et ce samedi 28 décembre. Il s'agit de répondre à une demande commerciale en 3008 et autres SUV toujours soutenue, au terme d'une année de production record dans l'usine du Doubs. 515 000 véhicules auront été produits à Sochaux en 2019, un chiffre jamais atteint dans l'histoire plus que centenaire de l'usine historique. 

Pas de pression, que des volontaires souvent intérimaires

Ces deux séances se tiennent avec l'appui d'opérateurs volontaires. Les syndicats craignaient des pressions de la part de la direction pour constituer ces deux équipes. En réalité, les volontaires ont été largement majoritaires. 

Ce sont principalement des intérimaires qui récupèrent une partie du salaire qu'ils ne touchent pas habituellement pendant la pause des fêtes.

Il est inadmissible que Mulhouse chôme pendant que Sochaux est à la gorge

"J'ai été surpris de voir que les équipes se sont constituées spontanément avec des volontaires. Je ne m'y attendais pas du tout", confie Jean-Luc Ternant de la CFTC.  

De son côté, la CFE CGC a poussé fort pour l'obtention d'une prime de 50€ pour ces deux séances. "Finalement, la prime plus le volontariat ont fait qu'il n'y pas eu de recours à la contrainte", ajoute Laurent Oechsel pour la CFE CGC. 

Pour la CGT, "d'autres solutions auraient été possibles par un lissage du travail durant l'année avec les autres sites. Il est inadmissible que Mulhouse chôme alors que Sochaux est à la gorge", affirme Jérôme Boussard de la CGT. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu