Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Première brique de l'usine PSA du futur, la nouvelle presse de Sochaux frappe ses premiers coups

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Sochaux 2022, c'est maintenant. Le nouvel emboutissage inauguré ce mercredi est la première brique de la nouvelle usine PSA de Sochaux. En proximité immédiate avec les futurs emboutissage et ferrage, la presse de très haute capacité frappe ses premiers coups. Un équipement unique en Europe.

Une presse d'emboutissage unique en Europe, avec un potentiel de 72 000 coups/semaine
Une presse d'emboutissage unique en Europe, avec un potentiel de 72 000 coups/semaine © Maxppp - Lionel Vadam

Sochaux, France

C'est la première brique de l'usine du futur qui a été inaugurée ce mercredi à l'usine PSA de Sochaux. La nouvelle presse de très grande capacité, installée dans un bâtiment d'emboutissage tout neuf, commence à frapper ses premières pièces. Premier équipement majeur de Sochaux 2022, avant le nouveau montage et le nouveau ferrage qui suivront en 2022 et 2023 pour former la nouvelle usine de Sochaux. 

L'une des presses les plus performantes d'Europe

C'est sans doute l'équipement d'emboutissage le plus performant d'Europe, installé dans un bâtiment neuf de 16 mètres de haut et 6000 mètres carrés au sol.  Une presse de très haute capacité, avec un potentiel de 72 000 coups par semaine, sur 4 équipes. C'est quatre fois plus que l'ancienne presse lancée en 1993. Et parmi ses innovations, la possibilité de travailler des deux cotés de la presse. Ce qui fait gagner énormément de temps en mise en place d'outils. "Cette presse d'emboutissage va livrer ses pièces directement sur le ferrage. On est vraiment dans la raison d'être du projet Sochaux 2022 qui et de compacter le site", explique notre guide, Frédéric Maliczak, directeur de l'emboutissage. 

"Ce qui nous intéresse, c'est que Sochaux reste performante dans les 20 années à venir", Stéphane Dubs, directeur de l'usine

Coût de l'investissement : 33 millions d'€ pour le bâtiment et ses outils, sur un investissement global de 200 millions d'€ pour Sochaux 2022.  L'usine historique du Doubs sera alors l'une des plus modernes du groupe. Pour Stéphane Dubs, le directeur de l'usine, la bonne santé de l'usine doit lui permettre de préparer l'avenir. "Sochaux est aujourd'hui une usine très performante. Mais ce qui nous intéresse, c'est qu'elle le soit pour les vingt prochaines années. Et sans cette transformation, Sochaux ne l'aurait pas été".   

La performance économique doit s'accompagner d'une performance sociale

Reste l'épineuse question de l'emploi. Sochaux 2022 avec une seule ligne de production et des outils ultra performants fonctionnera avec combien d'opérateurs ? On ne connait pas le chiffre. Ce qui fait dire à la présidente de la région Bourgogne Franche Comté, Marie-Guite Dufay :  "Cette performance économique vous recherchez et que nous voulons aider à conquérir doit s'accompagner d'une performance sociale". 

Frédéric Maliczak, directeur du département emboutissage de l'usine de Sochaux  - Maxppp
Frédéric Maliczak, directeur du département emboutissage de l'usine de Sochaux © Maxppp - Lionel Vadam

Aujourd'hui, le site de Sochaux emploie 10 000 salariés dont 7600 CDI, pour 2100 véhicules produits chaque jour, 500 000 en 2018. Cette nouvelle presse va commencer à frapper ses premières pièces ces jours-ci, pour une lente montée en puissance jusqu'à la fin de l'année. Elle remplacera totalement l'ancienne presse d'ici le printemps 2020.

La nouvelle presse est capable de frapper 72 000 coups par semaine sur quatre équipes  - Maxppp
La nouvelle presse est capable de frapper 72 000 coups par semaine sur quatre équipes © Maxppp - Lionel Vadam