Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Économie – Social

Première mobilisation syndicale de la rentrée : environ 2 000 personnes ont manifesté à Pau

mardi 9 octobre 2018 à 16:29 Par Mathias Kern, France Bleu Béarn

La police a compté 1 600 manifestants à Pau, entre 2 000 et 2 500 selon les syndicats, pour cette journée interprofessionnelle, ce mardi, contre la politique gouvernementale, à l'appel de la CGT, FO, Solidaire et FSU.

Journée de mobilisation partout en France ce mardi, comme ici à Pau.
Journée de mobilisation partout en France ce mardi, comme ici à Pau. © Radio France - Mathias Kern

Pau, France

C'était la première mobilisation syndicale de la rentrée ce mardi contre la politique du gouvernement. La police a compté 1 600 manifestants à Pau, entre 2 000 et 2 500 selon les syndicats. C'est moins que d'autres rendez-vous précédents qui avaient rassemblé jusqu'à 4 500 personnes à Pau. 

Cette journée interprofessionnelle, à l'appel de la CGT, FO, Solidaire et FSU, est la 12ème journée nationale d'action de l'ère Macron. Dans le cortège palois, il y avait des étudiants, des salariés du public et du privés, mais aussi surtout beaucoup de retraités, qui s'inquiètent du gel de leurs pensions, et donc de la baisse de leur pouvoir d'achat.  

A Tarbes, le cortège a rassemblé près de 1 500 personnes selon les syndicats, 1 150 selon la police. Dès le jeudi 18 octobre, les retraités sont appelés à redescendre dans la rue.