Économie – Social

Chez Total Carling en Moselle : le polystyrène de vos pots de yaourts recyclé pour l’industrie

Par Rachel Noel, France Bleu Lorraine Nord vendredi 6 octobre 2017 à 18:31

L'unité de polyéthylène du site de Total Carling en Moselle
L'unité de polyéthylène du site de Total Carling en Moselle - DR

Le site de Total Carling en Moselle lancera en novembre 2017 un premier essai de recyclage du polystyrène. Objectif : recycler durablement les polystyrènes de l’alimentaire en provenance des consommateurs.

Le site de Total Carling en Moselle s’essaie à une première mondiale. Il veut prouver que le polystyrène issu d’objets plastiques alimentaires est recyclable. Il s'agit de transformer vos emballages alimentaires, comme ceux des yaourts par exemple en granulés de polystyrène qui seront réutiliser pour produire de nouveaux matériaux non-alimentaires. Jusque ici l’industrie recyclait bien des produits, mais pas ceux en provenance directe des consommateurs.

La nouvelle unité polypropylène du site de Total Carling en Moselle - Aucun(e)
La nouvelle unité polypropylène du site de Total Carling en Moselle - DR

"Ce qu’on veut faire pour cet essai c’est produire plusieurs dizaines de tonnes. On veut partir sur 15% de matière recyclée dans les produits directement fabriqués"

C’es aussi bon pour la couche d'ozone. Une tonne de plastique régénérée, c'est 3.000kg de CO2 en moins, donc bon pour faire baisser l'effet de serre.

Un renouveau pour la plateforme

Depuis la fermeture du dernier vapocraqueur à Carling en 2015, le site s’est réorienté. Il est passé d’une production de chimie de base vers des matériaux plus technologiques : des plastiques et des résines à haute valeur ajoutée.

La nouvelle unité de résine du site de Total Carling en Moselle - Aucun(e)
La nouvelle unité de résine du site de Total Carling en Moselle - DR

180 millions d'euros investis ont été investis depuis 2013. Ils ont permis la mise en place de 3 lignes de production de polystyrène. Ce polystyrène, on le retrouve dans les pots de yaourts, l'électroménager, les gobelets ou encore les plaques d'isolation.

Autre investissement : dans le secteur en pointe des polypropylènes destinés à l’industrie automobile. C’est ce qui est utilisé par exemple pour la fabrication des tableaux de bord.

Renaud Dernoncourt, le responsable du pôle polymère chez Total Carling

Renaud Dernoncourt, le responsable du pôle polymère de Total Carling

"Les fabricants automobiles utilisent ces produits en remplacement des tôles métalliques, ce qui les aide à faire baisser le poids et donc les émissions de CO2 de leurs véhicules"

Une troisième ligne de production est à l'étude pour répondre à la demande

La reconversion du site de Total à Carling s’est faite au prix de gros efforts du côté des salariés. 80 % des salariés ont changé de métier.

Le site est aussi passé de 565 à 400 emplois.