Économie – Social

Première pierre posée pour le centre commercial Frunshopping qui emploiera 180 personnes en 2018

Par Esteban Pinel, France Bleu Sud Lorraine mardi 25 octobre 2016 à 21:09

Luc Binsinger, le maire de Saint-Nicolas-de-Port (deuxième casque orange en partant de la gauche), pose la première pierre accompagné des promoteurs du projet.
Luc Binsinger, le maire de Saint-Nicolas-de-Port (deuxième casque orange en partant de la gauche), pose la première pierre accompagné des promoteurs du projet. © Radio France - Esteban Pinel

La construction du futur centre commercial Frunshopping de Saint-Nicolas-de-Port (au sud de Nancy) a symboliquement commencé mardi 25 octobre avec la pose de la première pierre. Le site, qui accueillera une vingtaine de boutiques, devrait aboutir à la création de 180 emplois à l'horizon 2018.

C'est un projet vieux de 13 ans qui commence à voir le jour. La première pierre du futur centre commercial de Saint-Nicolas-de-Port (au sud de Nancy) a été posée ce mercredi matin, en présence, notamment, du maire Luc Binsinger et des représentants du groupe belge De Vlier, porteur du projet.

Lors de son ouverture au printemps 2018, le centre commercial accueillera entre 20 et 25 boutiques, de 200 m2 au minimum. Des grandes marques se sont déjà positionnées et plus de la moitié des espaces commercialisés auraient déjà trouvé preneur.

Les pelleteuses posent derrière la première pierre. Le terrassement doit durer de quatre à cinq mois. - Radio France
Les pelleteuses posent derrière la première pierre. Le terrassement doit durer de quatre à cinq mois. © Radio France - Esteban Pinel

Ce sont 180 emplois qui devraient donc être créés à la sortie de l'autoroute A33, dans ce centre commercial de 14.000 m2. Le maire de Saint-Nicolas-de-Port, Luc Binsinger, signera dans les prochaines semaines une convention avec Pôle Emploi pour "favoriser l'embauche de personnes du bassin d'emploi local". Les acteurs du projet espèrent aussi la création d'emplois indirects, induits par cette installation.

Préserver le centre-ville

Les promoteurs assurent avoir pris des précautions pour ne pas affaiblir le centre-ville. La chambre du commerce et de l'industrie (CCI) de Meurthe-et-Moselle, a veillé au grain, comme le rappelle François Pélissier, son président.

"Nous avons veillé à ce que le projet ne soit pas surdimensionné, pour ne pas vider le centre-ville de ses commerçants et des clients. Ce centre commercial vient donner un coup de neuf au territoire"

La structure pourrait également concurrencer les autres zones commerciales de Nancy-Sud, celle de Houdemont en tête.

Partager sur :