Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Premiers prélèvements à la source : les retraités périgourdins plutôt convaincus

-
Par , France Bleu Périgord

Près de 15 millions de retraités se sont vu prélever mercredi leurs pensions complémentaires. En Dordogne, les retraités interrogés semblent prendre plutôt bien ce nouveau mode de prélèvement.

Le coup d'envoi du prélèvement à la source a été donné le 2 janvier pour beaucoup de retraités.
Le coup d'envoi du prélèvement à la source a été donné le 2 janvier pour beaucoup de retraités. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Dordogne, France

Le prélèvement à la source, c'est parti. En France, presque 4 foyers fiscaux sur 10 ont été soumis mercredi à ce nouveau mode d'imposition, selon les chiffres du ministère de l'Action et des comptes publics. Près de 15 millions de retraités se sont vu prélever leurs pensions complémentaires. Jean-Pierre, retraité périgourdin, le prend bien : "cela ne me dérange pas du tout, car j'étais déjà mensualisé", explique-t-il. "Là j'ai dû payer 160 euros. J'ai l'impression de payer un peu moins, même si ce n'est qu'une impression."

Michel vient aussi d'être prélevé, et la somme correspond à ce qu'il avait estimé. "Cela ne change rien, si ce n'est que je paie un peu plus tôt les impôts", explique le retraité."Au lieu de payer le 15 ou le 20 du mois, on paie au début."

Beaucoup de questions aux guichets

Il faut aussi penser à mettre à jour la situation de son foyer. Murielle Larrivière, le directrice adjointe aux finances publiques de la Dordogne, a vu beaucoup de jeunes retraités venus actualiser leur taux : "ils se sont déplacés pour _faire actualiser leur taux à la baisse_, puisque le taux de prélèvement qu'on applique en janvier est calculé sur les revenus de 2017."

Rendez-vous mi-janvier pour le vrai test de ce nouveau mode de prélèvement, avec la ponction des retraites de base.