Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : le succès des ventes au domaine rassure les viticulteurs près d'Amboise

-
Par , France Bleu Touraine

C'est un incontournable en Touraine pour les visiteurs de passages : la visite d'une cave et l'achat de quelques bonnes bouteilles de vins à la sortie. Près des sites les plus touristiques comme Amboise, la clientèle est au rendez-vous et la vente directe au domaine cartonne.

La boutique du domaine Plou et Fils ne désemplie pas.
La boutique du domaine Plou et Fils ne désemplie pas. © Radio France - Noémie Philippot

Après le confinement, les viticulteurs de Touraine étaient dans le doute quant à l'affluence cet été. Mais près des sites les plus touristiques, notamment autour d'Amboise, la clientèle est au rendez-vous. Chez Plou et Fils à Chargé, la boutique de vente directe tourne à plein régime depuis le mois de juin. Changement notable cet été : il y a beaucoup plus de Français. 

Si on veut, on peut commencer par une promenade dans les vignes. Viens ensuite l'incontournable passage dans la cave avant de déguster, autant de vins qu'on le souhaite, le tout gratuitement et tours les jours. La formule séduit Alizée et Maxime. Ils arrivent de Paris et ne pensaient pas forcément repartir avec du vin dans leurs valises : "C'est plus la visite qui nous intéressait mais bon, après dégustation ..." sourit Alizée. Et Maxime de compléter : "En terme de prix, c'est quasi divisé par deux par rapport à ce qu'on trouverait en supermarché, donc on est repartit avec une caisse de six bouteilles !"

Pas de rendez-vous pour visiter la cave : l'un ou l'autre des frères Plou entame la visite lorsqu'un groupe en a envie.
Pas de rendez-vous pour visiter la cave : l'un ou l'autre des frères Plou entame la visite lorsqu'un groupe en a envie. © Radio France - Noémie Philippot

Allemands, Belges, Hollandais passent aussi une tête, mais cet été il y a surtout beaucoup plus de locaux, comme Cédric. Il vient de Romorantin avec des amis : "Pour le moment on est sur le vin rouge et après on va goûter un peu la méthode champenoise avant de faire nos emplettes ! On découvre des choses qu'on ne connaissait pas donc si on est convaincu, c'est un rendez-vous qu'on peut prendre de façon annuelle ou semestrielle."

La vente directe de l'été va limiter les pertes liées au confinement

Le confinement a clairement influencé les idées de vacances et visiblement vidé les stocks de vins dans les maisons s'amuse le producteur, Mathieu Plou : "Beaucoup plus de Français que d'habitude et de bons achats ! C'est à croire que pendant le confinement ils ont vidé leur cave et là ils refont le plein ! C'est vrai qu'il y a de très très bons achats, on se fait plaisir sur des vins un peu plus onéreux et on remplit la cave, carrément."

S'il est un peu tôt pour chiffrer les ventes de l'été, les frères Plou savent déjà que l'été va limiter les pertes liées à l'épidémie de coronavirus : "On a commencé la saison dans l'inconnu mais c'est vrai qu'on a mieux travaillé sur la période juin, juillet, août 2020 que par rapport à la même période en 2019. On est très  rassuré et puis si tout se passe bien on attend un mois de septembre qui soit assez beau au niveau des ventes" explique le viticulteur. "On va beaucoup, beaucoup minimiser les pertes. On ne va peut-être pas les rattraper mais je pense que la perte sera beaucoup moins importante que ce qu'on avait prévu."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess