Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Près de 2800 visiteurs au "marché de l'emploi" de Valence

jeudi 19 avril 2018 à 19:56 Par Camille André, France Bleu Drôme Ardèche

Les visiteurs ont été nombreux à se presser dans les allées du forum de l'emploi organisé par l'agglomération de Valence. 160 entreprises étaient présentes. Elles avaient 2800 offres à proposer cette année.

Les demandeurs d'emploi ont pu déposer leur CV et s'entretenir avec les recruteurs de 160 entreprises.
Les demandeurs d'emploi ont pu déposer leur CV et s'entretenir avec les recruteurs de 160 entreprises. © Radio France - Camille André

Valence, France

Le "marché de l'emploi" attire chaque année plus de visiteurs à Valence. 2800 personnes  sont venues déposer des CV et rencontrer des recruteurs jeudi 19 avril, lors de ce forum organisé par Valence-Romans Agglomération, au parc des expositions de Valence. 160 entreprises étaient présentes pour ce forum, soit 30% de plus qu'en 2017.  Elles avaient plus de 2800 offres d'emploi à proposer des CDI, CDD, et des emplois d'été avec ou sans qualification. 

Un concept qui séduit les demandeurs d'emploi

Des centaines de visiteurs se sont présentées dès l'ouverture du forum à 9h. Équipée d'une chemise en plastique orange remplie de CV, Wendy a rencontré une quinzaine de recruteurs. La jeune femme recherche un job d'été dans les centres de loisirs ou éventuellement dans le secteur de l'aide à la personne. "Les entretiens se sont très bien passés. Mes interlocuteurs étaient aimables." La jeune femme a apprécié ce contact direct avec les recruteurs: "bien souvent ils ne répondent pas au téléphone et c'est compliqué d'obtenir des rendez-vous", regrette-elle. 

Les visiteurs ont dû faire la queue pour entrer au "Marché de l'emploi". - Radio France
Les visiteurs ont dû faire la queue pour entrer au "Marché de l'emploi". © Radio France - Camille André

A 53 ans, Véronique cherche quant à elle un emploi durable dans le secteur de la relation client. "J'ai failli faire demi-tour quand j'ai vu toute cette jeunesse, j'ai pensé que l’événement s'adressait surtout à elle, déclare la quinquagénaire avant de poursuivre, finalement j'ai quand même poussé la porte et j'ai bien fait!

Emilie Journiac, chargée emploi et carrière au Crédit Agricole Sud-Rhône Alpes reconnait que ce genre de forums peut favoriser les profils atypiques : "Sur un simple CV on ne favorise pas forcément certains profils. Mais quand on voit la personne en face, on se rend parfois compte qu'elle est dynamique, qu'elle a l'esprit d'équipe, et c'est à ce moment-là qu'on réalise que ça peut fonctionner". 

Les entreprises ont toujours du mal à recruter

Certaines entreprises participent au "marché de l'emploi" depuis plusieurs années. C'est notamment le cas de la structure d'aide à domicile Adhap services. "Chaque année ça permet 5 ou 6 embauches", assure la coordinatrice. Un chiffre encore plus bas dans certains secteurs. Ainsi la responsable des ressources humaines du groupe Vincent Palfinger, spécialisé dans la carrosserie industrielle reconnaît "avoir du mal à trouver des profils satisfaisants". Dominique Spagnoletti détaille : "l'an dernier nous avons récupéré 80 CV. Mais deux seulement ont abouti à des embauches". "Il y a un vrai problème de formation dans les secteurs techniques, précise-t-elle, sur certains métiers, il n'y a même pas d'école spécifique, donc il faut qu'on forme en interne". 

Le maire de Valence, Nicolas Daragon confirme "Je passe mon temps à rencontrer des chefs d'entreprise qui disent qu'ils n'arrivent pas à recruter car il n'y a pas d'adéquation entre les gens qui sont sur le marché de l'emploi et les offres qui sont présentes". L'élu énumère les secteurs qui ont le plus de mal à recruter: "la restauration, le service, le bâtiment et le digital". 

Impossible de savoir au final combien de personnes ont pu trouver un emploi grâce aux précédentes éditions de ce forum. En 2007, 73% des personnes sondées déclaraient à la sortie du salon avoir une ou plusieurs pistes d'emploi