Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plus de 3000 manifestants en Drôme-Ardèche contre la casse des droits collectifs

mardi 9 octobre 2018 à 16:55 Par Nathalie De Keyzer et Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

Les syndicats opposés à la "casse du modèle social français" ont plutôt réussi leur démonstration dans nos deux départements ce mardi avec une mobilisation semblable à celle de septembre 2017 qui était la première rentrée sociale de l'ère Macron.

Un Macron monarque sur le panneau d'un manifestant France Insoumise à Valence (Drôme)
Un Macron monarque sur le panneau d'un manifestant France Insoumise à Valence (Drôme) © Radio France - Nathalie Rodrigues

Valence, France

Sans surprise, c'est Valence qui réunit le plus long cortège. 1500 manifestants selon la police, 2500 selon les organisateurs. Dans la Drôme, un peu plus de 200 personnes ont également défilé à Montélimar, une centaine à Romans.

En Ardèche, 500 personnes ont manifesté à Aubenas, 400 à Annonay, 350 à Privas, 70 à Tournon et autant au Cheylard. 

Les manifestants prêts à défiler sur le Champ de Mars à Valence (Drôme) - Radio France
Les manifestants prêts à défiler sur le Champ de Mars à Valence (Drôme) © Radio France - Nathalie Rodrigues

Une mobilisation contre la casse des droits collectifs

"Il y a tellement de motifs de peur que l'on ne sait plus pourquoi on est là" : Rachel, cette manifestante de Valence, résume à elle seule les nombreuses causes défendues ce mardi dans les rues. De la réforme des retraites en passant par les économies de l'assurance chômage sans oublier les suppressions de postes dans l'éducation nationale, les sujets d'inquiétudes sont nombreux. 

Des instituteurs débordés manifestent à Privas (Ardèche) - Radio France
Des instituteurs débordés manifestent à Privas (Ardèche) © Radio France - Nathalie Rodrigues

A Privas, certains manifestants ont utilisé l'humour pour dénoncer les réformes prévues par le gouvernement. Ironisant sur la petite phrase du président de la république à un jeune horticulteur sans emploi, ils ont "traversé la rue pour trouver du travail".