Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Près de 70 radars bâchés par les buralistes bretons en colère

vendredi 21 juillet 2017 à 18:25 Par Brigitte Hug, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

67 radars exactement ont été bâchés en Bretagne entre 2h et midi, ce vendredi. Une opération "coup de poing" des buralistes bretons qui s'opposent au paquet de cigarettes à 10 euros.

Le radar de Bain-sur-Oust neutralisé par des buralistes du pays de Redon
Le radar de Bain-sur-Oust neutralisé par des buralistes du pays de Redon © Radio France - Brigitte Hug

Bretagne, France

Des radars automatiques ont été neutralisés par les buralistes en colère, un peu partout en Bretagne: 26, en Ille-et-Vilaine, 14 dans le Morbihan, 12 dans les Côtes d'Armor et 15 dans le Finistère. Ils ont été recouverts de sacs en plastique ou de bâche. "Nous, notre but n'est pas de casser mais de montrer notre mécontentement. On s'attaque gentiment à l'Etat sans dégrader puisqu'on bâche.", souligne Véronique Le Houerou, buraliste à Pipriac, en Ille-et-Vilaine. "L' Etat veut encore nous faire les poches. Voilà pourquoi on a choisi les radars. Et là, on embête personne!", s'insurge Loic Vilboux, le président des buralistes d'Ille-et-Vilaine. Tout l'été, les buralistes bretons ont l'intention de faire des actions comme celle-ci.

Ca va diminuer notre chiffre d'affaires à nous, buralistes, mais pas le nombre de fumeurs

Des petites affiches « Non au paquet à 10 €, clients spoliés, buraliste menacé » ont été collées sur les radars par des buralistes. Ils protestent contre le projet du gouvernement d’augmenter le prix du paquet de cigarettes. Pour Loic Vilboux, "Si on nous passe le paquet à 10 euros, ça va encore développer le marché parallèle. Ca va diminuer notre chiffre d'affaires à nous, buralistes mais pas le nombre des fumeurs. Qu'on commence à harmoniser les prix en Europe et après, on pourra parler politique de santé! ".

Véronique le Houerou constate chez elle une baisse des ventes de cigarettes: "De nombreux clients viennent nous acheter que des feuilles. Tous ces client prennent leur tabac ailleurs, hors du réseau des buralistes.". Pour elle, ces fumeurs et/ou revendeurs s'approvisionnent sur internet ou dans des pays frontaliers. "En Andorre, par exemple, le paquet est à deux euros.".