Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Près de La Rochelle, une entreprise verse une prime défiscalisée de 1.000 euros à tous ses salariés

lundi 24 décembre 2018 à 18:51 Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle

C'est une mesure phare d'Emmanuel Macron, pour sortir de la crise des gilets jaunes, saisie au bond par le groupe Rhinos de La Rochelle. A quelques jours de Noël, l'entreprise a versé 1.000 euros à chacun de ses 130 salariés, quelle que soit leur ancienneté.

le PDG de Rhinos Pierrick Briand dans le restaurant d'entreprise où il a annoncé aux salariés leur prime défiscalisée de 1.000 euros. Grosse émotion à la clé.
le PDG de Rhinos Pierrick Briand dans le restaurant d'entreprise où il a annoncé aux salariés leur prime défiscalisée de 1.000 euros. Grosse émotion à la clé. © Radio France - Julien Fleury

Perigny, France

Le PDG de Rhinos a pris sa décision en écoutant Emmanuel Macron le 10 décembre. Chaque année ou presque, Pierrick Briand donne une prime à ses salariés. Mais cette année, il a décidé de porter cette prime à 1000 €, maximum autorisé pour profiter de la défiscalisation permise par le gouvernement dans le cadre de son plan de sortie de la crise des gilets jaunes. Grâce à la défiscalisation, cette prime ne coûtera pas beaucoup plus cher que celle prévue au départ par Rhinos, société de communication basée à Périgny (Charente-Maritime). Rhinos est leader en France sur son créneau, l'animation de forces de vente.

Pierrick Briand a assaisonné la mesure présidentielle à la sauce Rhinos : 1000 € pour tout le monde, quel que soit le salaire et l'ancienneté. Important pour ce chef d'entreprise : "Il faut un message clair. C'est ce qui manque aujourd'hui chez nos politiques. Donc on a profité de cette opportunité pour montrer qu'on pouvait faire quelque chose de simple de compréhensible par tout le monde sans sortir la calculette." Pierrick Briand a informé ses salariés quelques jours après l'allocution présidentielle, à l'occasion d'un repas de Noël dans le restaurant de l'entreprise. Message simple et effet bœuf. "Certains ont pleuré, d'autres ont sauté de joie et embrassé tout le monde !" témoigne Florence, présente depuis 12 ans chez Rhinos. "C'est une très belle récompense et ça valorise notre travail." "J'ai rarement reçu autant de bisous des salariés", confirme Pierrick Briand. "Mais ce n'est pas moi qui leur ai donné cette prime, c'est eux, parce qu'ils ont bien travaillé."

Ludo, en poste depuis deux mois chez Rhinos comme intérimaire, n'en revient pas : lui aussi va toucher la prime de 1.000 euros. - Radio France
Ludo, en poste depuis deux mois chez Rhinos comme intérimaire, n'en revient pas : lui aussi va toucher la prime de 1.000 euros. © Radio France - Julien Fleury

Larmes, cris de joie, embrassades au moment d'annoncer la prime

Même les intérimaires vont bénéficier de cette prime, même si la direction se demande encore comment leur verser. Ludo, en poste depuis deux mois comme magasinier, n'en revient toujours pas : "J'ai travaillé dans une société pendant un an, et tous les avantages étaient pour les titulaires. Nous les intérimaires en étions exclus. Alors le fait d'arriver ici et de l'avoir tout de suite, c'est très agréable !" Une bouffée d'oxygène pour le pouvoir d'achat, reconnaît Anthony qui n'a pas beaucoup attendu pour se servir de l'argent : "J'ai pu terminer les achats de Noël. Et j'ai pu mettre un peu plus d'argent pour les cadeaux de mes neveux ! On va voir maintenant si le patron peut nous donner une autre prime de 1000 € pour la nouvelle année..."

Pas sûr que la générosité de Pierrick Briand aille jusque là. "Il faut d'abord faire des bénéfices pour pouvoir ensuite les distribuer", rappelle le PDG de Rhinos. "Ça met du beurre dans les épinards" concède Pierrick Briand qui y voit un autre signal: "On a aussi besoin de voir qu'il faut travailler pour gagner de l'argent." Pour ce patron, notre pays souffre surtout de sa complexité : "Il faut simplifier le discours, simplifier la manière dont on gagne de l'argent, simplifier les feuilles de paie. Pour moi la problématique, avant le pouvoir d'achat, c'est de comprendre pourquoi on gagne de l'argent et pourquoi on n'en gagne pas."

"Certains ont pleuré, d'autres ont sauté de joie et embrassé tout le monde" témoigne Florence, présente depuis 12 ans chez Rhinos. "C'est une très belle récompense et ça valorise notre travail." - Radio France
"Certains ont pleuré, d'autres ont sauté de joie et embrassé tout le monde" témoigne Florence, présente depuis 12 ans chez Rhinos. "C'est une très belle récompense et ça valorise notre travail." © Radio France - Julien Fleury