Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Près de Lisieux, l'entreprise Scorbel transforme des véhicules pour la gendarmerie

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les véhicules de gendarmerie que vous croisez sur la route des vacances sont peut-être fabriqués en Normandie ! L'entreprise Scorbel, présente depuis 3 ans à Moyaux près de Lisieux, installe les gyrophares et les systèmes de communication sur les voitures des forces de l'ordre.

Les carrossiers doivent transformer des véhicules de série en voitures pour la gendarmerie
Les carrossiers doivent transformer des véhicules de série en voitures pour la gendarmerie © Radio France - Marcellin Robine

Moyaux, France

Les abords de l'entreprise Scorbel à Moyaux près de Lisieux ressemblent à une immense caserne. Plusieurs dizaines de véhicules bleus sont entreposées en attendant de partir aux quatre coins de la France. Si on ajoute les sirènes, on se croirait presque dans une véritable gendarmerie. "C'est sûr que ça peut impressionner les gens quand ils passent devant s'ils ne connaissent pas, raconte Christophe Poupion, responsable qualité production de Scorbel, mais les gens du village sont très sympathiques."

L'entreprise Scorbel a des allures de caserne de gendarmerie - Radio France
L'entreprise Scorbel a des allures de caserne de gendarmerie © Radio France - Marcellin Robine

Des véhicules de série arrivent toutes les semaines dans la petite entreprise. La douzaine de salariés se charge ensuite de les transformer pour les militaires. Chacun s'occupe de sa voiture et installe les systèmes de communications et les gyrophares en une journée. À l'intérieur de l'atelier, Geoffrey perse un trou dans le plafond d'un véhicule pour y placer une antenne. "Ce n'est pas commun, confie le carrossier, au début, on hésite, on n'ose pas et puis après, une fois qu'on a pigé le truc, ça se fait tout seul. Démonter, percer, couper, réadapter pour que les câbles passent, parce que ce sont des choses qu'on rajoute, qui ne sont pas d'origine." 

Il faut faire des trous dans le plafond pour installer une antenne et les gyrophares - Radio France
Il faut faire des trous dans le plafond pour installer une antenne et les gyrophares © Radio France - Marcellin Robine

Xavier pose le logo de la gendarmerie et les bandes réfléchissantes sur sa voiture, le jeune homme est heureux d’œuvrer pour les forces de l'ordre. "J'entre en école de gendarmerie en septembre donc travailler sur un véhicule qu'on va utiliser après, c'est marrant." Même sentiment pour son collègue Stevens : "c'est une petite fierté parce que quand on les voit dans la rue, on se dit "Tiens, c'est peut-être moi qui l'ai faite", on regarde s'il n'y a pas de défauts. C'est toujours une petite fierté de se dire que c'est fait de nos mains."

Le reportage dans l'atelier de Scorbel à Moyaux

D'autres employés travaillent sur deux véhicules oranges destinés à la Marine nationale, une micro-série que peut réaliser Scorbel. "Aujourd'hui, un constructeur automobile n'est pas capable de produire uniquement deux véhicules, explique Reynald Nollet, le directeur de la société, donc c'est notre métier à nous, carrossiers industriels, d'équiper des petites séries comme ça." Scorbel et sa douzaine de salariés doit livrer 600 véhicules pour la gendarmerie cette année, un beau marché pour cette petite entreprise.