Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de Toulouse, les salariés du sous-traitant aéronautique Cauquil font grève contre un plan social

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Les uns après les autres, les sous-traitants aéronautiques voient arriver les réorganisations pour faire face à la crise économique qu'affronte tout le secteur de l'aérien. A Mondouzil, à l'Est de Toulouse, une partie des salariés de Cauquil sont décidés à ne pas se laisser faire.

34 postes sont menacés par le plan social proposé par la direction chez le sous-traitant aéronautique Cauquil, à Mondouzil, à l'Est de Toulouse.
34 postes sont menacés par le plan social proposé par la direction chez le sous-traitant aéronautique Cauquil, à Mondouzil, à l'Est de Toulouse. © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Ils sont une trentaine à faire le pied de grue devant leur entreprise, à Mondouzil, ce lundi matin. Le sous-traitant aéronautique Cauquil, spécialiste de la mécanique de précision, qui appartient au groupe BT2i prévoit de supprimer une trentaine des 80 postes sur le site à l'Est de Toulouse. Les chiffres ne semblent pas encore définitivement arrêtés. Le plan social a été présenté, il y a plusieurs semaines, aux salariés. Il doit entrer en application le 24 décembre. 

RÉÉCOUTEZ - Gaëtan Gracia du collectif des sous-traitants de l'aéronautique

La direction du groupe pointe évidemment du doigt la responsabilité de la crise sanitaire qui touche durement toute la filière aéronautique. "On nous parle de 20% de baisse des charges", explique Hervé Dessolin, représentant syndical CGT dans l'entreprise. En l'absence de dialogue avec la direction locale, le mouvement soutenu notamment par le collectif des salariés de l'aéro va se poursuivre ce mardi. Les grévistes prévoient de revenir devant le site comme ils l'ont fait, ce lundi matin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess