Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Présidence du Medef : le ligérien Alexandre Saubot s'incline face à Geoffroy Roux de Bézieux

mardi 3 juillet 2018 à 11:32 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire

Pas de patron ligérien à la tête du Medef. Les résultats des élections à la présidence de l'institution viennent de tomber : Alexandre Saubot s'incline face au lyonnais Geoffroy Roux de Bézieux, élu avec 55,8 % des voix.

Alexandre Saubot, patron de l'entreprise Haulotte à L'Horme, était en course face au lyonnais Geoffroy Roux de Bézieux.
Alexandre Saubot, patron de l'entreprise Haulotte à L'Horme, était en course face au lyonnais Geoffroy Roux de Bézieux. © Radio France -

Loire, France

Les résultats des élections à la  présidence du Medef viennent de tomber : Alexandre Saubot, le patron de l'entreprise Haulotte à L'Horme ne prend pas la tête de la principale organisation patronale. 

Alexandre Saubot a obtenu 224 voix contre 284 pour Geoffroy Roux de Bézieux

C'est le lyonnais Geoffroy Roux de Bézieux qui l'emporte, avec 55,8 % des voix. Il dirige le fonds d'investissement Notus Technologies. Alexandre Saubot a obtenu 224 votes, contre 284 pour Geoffroy Roux de Bézieux. Un électeur a voté blanc. 

Le patron d'Haulotte avait annoncé officiellement sa candidature en mars dernier, largement soutenu par les syndicats de son entreprise. Invité de France Bleu Saint-Etienne Loire il y a deux semaines, Alexandre Saubot avait expliqué pourquoi il était candidat à la présidence du Medef :  "Je crois que notre pays est à un moment crucial de son histoire, avec de nombreux défis à relever, la révolution numérique, la transition écologique, la transition énergétique, et les réponses à toutes ces questions pour notre pays sont dans les entreprises."