Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Le pouvoir d'achat : un enjeu électoral 2017

Présidentielle 2017 : les Rouennais veulent un système de retraite plus avantageux

dimanche 26 mars 2017 à 17:14 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

BOX POPULI - A trois jours d'une mobilisation nationale des retraités, France Bleu Normandie a demandé aux rouennais ce qu'ils attendaient du prochain président de la République sur le dossier des retraites. Un point commun : leur inquiétude sur le sujet.

 Le jeudi 30 mars 2017, les retraités vont manifester à l'appel de neuf syndicats, six mois après leur dernière mobilisation à Paris (photo).
Le jeudi 30 mars 2017, les retraités vont manifester à l'appel de neuf syndicats, six mois après leur dernière mobilisation à Paris (photo). © Maxppp - Nicolas Kovarik

Rouen, France

Jeudi 30 mars, une mobilisation nationale des retraités est organisée à l'initiative de neuf organisations syndicales, dont la CGT, la CFTC et Force Ouvrière. A cette occasion, France Bleu vous ouvre sa Box Populi : quelles idées, quelles solutions pour améliorer le système des retraites ? Les rouennais ont des priorités différentes mais avec un point commun : ils sont inquiets sur leur avenir une fois leur carrière terminée.

Avance l'âge de la retraite pour faire de la place aux jeunes

A 33 ans, Jérôme est fataliste : "Je pense que plus tard je n'aurai pas de retraite ou très peu si ça continue comme ça", déplore le jeune homme qui enchaîne les missions en intérim. Pour autant, il refuse de trouver lui-même une solution pour améliorer le système : c'est aux politiques de la trouver selon lui.

Fabienne, elle, a peut-être une solution pour contenter tout le monde : "La retraite arrive trop tardivement. Une solution serait d'avancer l'âge de départ pour permettre aussi aux jeunes de trouver plus facilement un emploi." Et pour ça, cette conseillère en relation client est prête à cotiser plus s'il le faut.

Il fallait anticiper !

Régis a lui cotisé cinq années de plus que ce qui était prévu initialement. En cause : le recul de l'âge de départ. A près de 60 ans, cet employé de La Poste va pouvoir profiter de sa retraite cet été après plus de 40 ans de service. Mais il aimerait que ces années supplémentaires soient mieux récompensées. "Les bas salaires devraient avoir des retraites un petit peu plus décentes pour avoir de quoi vivre correctement ! Parce que c'est vraiment très faible..."

Mais face à toutes ces requêtes (partir plus tôt, avoir une retraite plus importante), comment équilibrer le système de pension dans un contexte de vieillissement de la population ? Pour la femme de Régis, les pouvoirs publics auraient dû réagir bien plus tôt : "Il fallait anticiper ! Tout le monde savait qu'on aurait un papy boom, depuis des années voire des décennies. Et la solution n'était pas compliquée : il suffisait de ponctionner un peu plus mais depuis 30 ou 40 ans." La gestion du système de retraite, un enjeu important pour le quinquennat à venir : en douze ans, le nombre de retraités en France a augmenté de 33%.

  - Aucun(e)
-

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.