Infos

Prêt à boycotter les produits Lactalis? c'était la question du jour de France Bleu Armorique ce mardi

Par Justine Sauvage, France Bleu Armorique mardi 30 août 2016 à 9:23

Des agriculteurs enlèvent les produits Lactalis des rayons d'un supermarché
Des agriculteurs enlèvent les produits Lactalis des rayons d'un supermarché © Maxppp - DR

Allez-vous boycotter les produits Lactalis? C'était notre question du jour sur France Bleu Armorique ce mardi avec comme invité pour en parler Loïc Guines, le président de la FDSEA d'Ille-et-Vilaine.

Les négociations ont repris à 7h ce mardi matin à la préfecture de Laval en Mayenne entre les représentants des agriculteurs et Lactalis. En attendant les résultats de ces discussions au sujet du prix du lait, le débat sur le boycott des produits de la marque était ouvert sur France Bleu Armorique. Loïc Guines a expliqué que cet appel au boycott "avait fait venir Lactalis à la table des négociation". "On espère des réponses posiotives aujourd'hui" poursuit le leader de la FDSEA 35. "C'est une entreprise très discrête qui n'aime pas qu'on touche à son image"'

"On espère des réponses positives de Lactalis dans la journée" Loic Guines président de la FDSEA 35

Plusieurs auditeurs ont appelé France Bleu Armorique pour dire pourquoi ils ne souhaitaient pas boycotter les produits Lactalis

Bertrand à Bade, juge que c'est une "erreur" ce boycott d'une grande entreprise française. Pierrick aussi estime que ce n'est pas la bonne solution tout comme Bruno qui pense même qu'il "faut soutenir les entreprises françaises au lieu de les boycotter car ce n'est pas bon pour notre économie".

Loic Guines de la FSDEA 35 leur répond que ce boycott et le blocage des sites Lactalis "est le seul moyen de pression" des éleveurs aujourd'hui dans ce dossier. Il demande aussi sur l'antenne de France Bleu Armorique "pourquoi le groupe Lactalis n'affiche pas sur ses produits l'origine française du lait?". Et quand on lui demande ce qui va se passer si les négociations n'aboutissent pas? Le syndicaliste répond "on va pas lâcher le morceau comme ça, les agriculteurs veulent se faire entendre. S"il n'y a pas d'accord nous recommencerons, nous continuerons notre combat".

"Nous continuerons notre combat s'il n'y a pas d'accord avec Lactalis aujourd'hui" Loic Guines président de la FDSEA 35

La question du jour à réécouter en intégralité ici.

Partager sur :