Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prime à la casse, véhicules propres : ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu, France Bleu Nord

En déplacement sur le site de Valéo à Etaples dans le Pas-de-Calais, le président de la République Emmanuel Macron a dévoilé ce mardi son plan de soutien à l’automobile : prime à la casse, véhicules propres, déploiement des bornes de recharge, et 8 milliards d'euros d'investissement en France.

Lors d'une visite à l'usine Valéo d'Etaples dans le Pas-de-Calais, Emmanuel Macron a dévoilé son plan de soutien à l'automobile
Lors d'une visite à l'usine Valéo d'Etaples dans le Pas-de-Calais, Emmanuel Macron a dévoilé son plan de soutien à l'automobile © AFP - Ludovic Marin

C’est ce qui s’appelle mettre un sacré coup d’accélérateur. Le président de la République a présenté ce mardi son plan de soutien à l’automobile deux semaines après le déconfinement. 

Après avoir visité l’usine Valéo d’Etaples près du Touquet dans le Pas-de-Calais, Emmanuel Macron a annoncé toute une série de mesures pour venir en aide à une filière qui a souffert de l’épidémie de coronavirus et de baisse de 90% de l’activité pendant les deux mois de confinement. 

Le Président de la République était accompagné du ministre de l’Economie Bruno Le Maire et, signe qui ne trompe pas, de la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, car la relance économique passe par l’écologie. 

“C’est un défi pour l’emploi”, a déclaré Emmanuel Macron, qui a rappelé que 15 000 sites avaient bénéficié du chômage partiel pour 250 000 salariés et que 300 millions d'euros de prêt garanti par l’Etat avaient été accordés. “Il faut préserver mais transformer.Il faut préparer demain. L’après c’est le moteur électrique, la voiture autonome”, a souligné le chef de l’Etat. 

Emmanuel Macron a affiché son ambition : faire de la France le premier pays producteur de voitures propres en Europe avec plus d’un million de véhicules propres produits par an en 2025. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Favoriser l’achat de véhicules propres

Le président de la République veut inciter les Français à acheter de nouvelles voitures. il faut dire que les ventes ont chuté de 90% en avril. 400.000 voitures n’ont pas trouvé preneur. Ce seront 500.000 véhicules invendus fin juin par rapport à la même période l’an dernier. “C’est sans précédent”, a souligné Emmanuel Macron, “Il faut que les citoyens achètent davantage de voitures, et en particulier des véhicules propres”.

Pour tout achat d’un véhicule électrique, la prime à la casse est revue à la hausse. Elle passe de 6000 à 7000 euros pour les particuliers et à 5000 euros pour les entreprises et les collectivités. Il s’agit de mettre au rebut les véhicules les plus polluants. Emmanuel Macron a aussi annoncé un bonus de 2.000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable

Prime à la conversion exceptionnelle

Le Président de la République a annoncé une prime à la conversion exceptionnelle à destination des véhicules essence et diesel de dernière génération, hybrides et électriques. Les trois-quarts des Français y seront éligibles (si leur revenu fiscal est inférieur à 18 000 euros). Ils toucheront 3 000 euros de l’État et 5 000 euros si le nouveau véhicule est électrique. Le dispositif entre en vigueur le 1er juin pour les 200 000 premiers achats. “C’est un effort de plus d’un milliard d’euros que consent l’État pour soutenir la demande”, a souligné Emmanuel Macron

100.000 bornes électriques dès 2021

"Nous accélérerons le déploiement des bornes électriques sur tout le territoire pour atteindre dès 2021 l’objectif des 100.000 bornes, initialement fixé en 2022", a annoncé le chef de l'Etat. Il est vrai qu'il est difficile aujourd'hui de trouver une borne électrique pour recharger sa voiture. 

Produire en France 

Emmanuel Macron a affiché son ambition : faire de la France le premier pays producteur de voitures propres en Europe avec plus d’un million de véhicules propres produits par an en 2025. Il a annoncé 8 milliards d'euros d'investissement en France mais en contrepartie, les constructeurs ont pris des engagements pour produire en France et consolider leur production sur le territoire français.  

“C’est un pacte entre l’état, les entreprises et les salariés du secteurs que nous sommes en train de sceller. L’état apportera un peu plus de 8 milliards d’aide au secteur. Les constructeurs ont pris des engagements forts qui consistent à relocaliser en France et à consolider sa production”, a précisé Emmanuel Macron. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

200 millions d’euros de subventions seront accordés aux équipementiers et aux entreprises sous-traitantes. Un fonds d’investissement de 600 millions d’euros est aussi créé pour moderniser l’ensemble de la filière. L’Etat apporte les deux tiers de la somme, Renault et PSA le dernier tiers. 

Il s’agit pour le Président de la République d’apporter un soutien aux entreprises pour qu’elles se "modernisent, investissent dans le numérique et la robotisation des chaînes de production".

Secteur automobile : les annonces d'Emmanuel Macron.
Secteur automobile : les annonces d'Emmanuel Macron. © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess