Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Prime à la conversion : les véhicules électriques doivent encore séduire les Stéphanois

jeudi 15 novembre 2018 à 7:31 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

Ce mercredi 14 novembre, le gouvernement a annoncé l'augmentation de la prime à la conversion, une aide pour changer de véhicule et polluer moins. Dans les concessions automobiles de Saint-Étienne, cette annonce laisse perplexe.

Les Français ne sont pas encore totalement prêt à acheter une voiture électrique
Les Français ne sont pas encore totalement prêt à acheter une voiture électrique © Marina Cabiten - Radio France

Saint-Étienne, France

"Quand vous avez tout déduit, vous regardez la différence entre un modèle diesel et un modèle électrique et bien non ! On a aucune idée de la durée de vie des batteries en plus, c'est hors de question", avoue Jean-Michel. Il roule avec une voiture C4 diesel et malgré l'annonce de la hausse de la prime à la conversion, rien ne lui donne envie de passer à l'électrique. 

Pour l'instant, le gouvernement verse un bonus écologique de 6 000 euros pour l'achat d'un véhicule propre, et à la prime à la conversion est de 2 000 euros. Elle doit passer à 4000 euros dès le 1er janvier prochain, une réponse du gouvernement face à la grogne contre la hausse du prix des carburants. 

Pour certains, pas question d'attendre la nouvelle prime. Thierry vient de signer pour une voiture électrique malgré le prix et pour échapper à la flambée du prix des carburants : "Et puis pour nous, c'est une deuxième voiture, ça correspond à nos attentes".

Une prime qui ne concerne pas tout le monde

Du côté des concessionnaires, on s'interroge sur l'augmentation de cette prime à la conversion : "Ce sont 4 000 euros pour les foyers à revenus modestes, donc ce n'est pas pour tout le monde. Il faudrait ouvrir cette prime à plus de véhicules", détaille Anthony Pancheri, responsable des ventes chez American Way à Saint-Étienne. 

"Tout ce que mettra le gouvernement en prime à la conversion en bonus pour inciter à acheter des véhicules plus propre, ce sera tout bénéfice pour nous", explique pourtant Anthony Cousty, directeur des ventes dans la concession Renault à Saint-Étienne. Il rappelle notamment que la prime à la conversion ne concerne pas que l'électrique, et que cette aide peut concerner des véhicules thermiques ou essence qui polluent moins.

  - Visactu
© Visactu