Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les Normands, champions de France des certificats d'économie d'énergie en 2018 !

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La Normandie est la région qui a reçu la "prime énergie" la plus élevée l'année dernière, selon une étude de PrimesEnergie.fr, l'un des principaux acteurs du secteur. Un coup de pouce financier pour faire ses travaux de rénovation énergetique, encore trop méconnu des Français.

Un homme effectue des travaux d'isolation de sa maison (illustration).
Un homme effectue des travaux d'isolation de sa maison (illustration). © Maxppp - Philippe Turpin/BENELUXPIX

Calvados, France

La Normandie est la région qui a reçu la "prime énergie" la plus élevée l'année dernière : plus de 13,2 millions d'euros ont été reversés à près de 8.000 ménages, selon une étude de PrimesEnergie.fr, l'un des principaux acteurs du secteur. La prime énergie est un coup de pouce financier que vous pouvez recevoir si vous avez des travaux de rénovation énergétique à faire chez vous pour faire isoler ses combles perdus ou remplacer sa vieille chaudière.

10% du montant des travaux

Mathieu habite à Caen et en a bénéficié. Il habite dans une maison ancienne qu'il a rénové, et a récupéré près de 4.000 euros en tout. "J'ai été voir les conseillers info-énergie, et ce sont eux qui m'ont mentionné le fait qu'il y avait des certificats d'économie d'énergie qui permettait de réduire un petit peu le coût des travaux", explique-t-il. 

Des travaux d'isolation de toiture, des murs mais aussi un changement de chaudière, et tout cela lui a permis de générer des certificats d'économie d'énergie. "Le dossier à faire est très pointilleux et surtout il faut l'initier avant de signer les devis. C'est extrêmement important, et puis ensuite il y a beaucoup de conditions à respecter", ajoute Mathieu. 

Ça lui a permis de récupérer 10% du montant des travaux, soit par bon d'achat dans une grande surface, ou bien par chèque d'un fournisseur d'énergie, mais dans les deux cas, il a été obligé de les relancer. La demande de cette prime se fait en amont de la réalisation des travaux, via validation des devis sur une plateforme gérée par l'Anah. Cela peut aller au delà des 10% si l'on a des revenus modestes.

1.600 euros en moyenne

"On a des primes moyennes qui augmentent très sensiblement, on a à peu près 1.600 euros en moyenne", affirme Nicolas Moulin, le fondateur de PrimesEnergie.fr, l'un des acteurs du secteur qui reverse les primes aux particuliers. "Quand j'ai incité un particulier à faire des travaux, mais qu'en plus, je lui ai donné 1.400 euros, je vais le faire des milliers de fois, et je vais dire au ministère 'Regardez toutes les actions que j'ai faite, je vous demande tant de certificats d'économie d'énergie'. Ils ont de la valeur pour mes clients in fine qui sont EDF et Total, qui leur permettent de payer moins de taxes", explique-t-il.

Objectif : inciter les ménages à se lancer. Ces primes sont cumulables avec le crédit d'impôt. L'an dernier, l'entreprise a déjà reversé plus de 500 millions d'euros distribué à près de 600 000 foyers en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu