Économie – Social

Près de 1.200 manifestants en Drôme-Ardèche contre la Loi Travail

Par Pierre-Jean Pluvy et Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 15 septembre 2016 à 14:46

Près de 500 manifestants, ce jeudi, dans les rues de Valence pour protester contre la loi travail.
Près de 500 manifestants, ce jeudi, dans les rues de Valence pour protester contre la loi travail. © Radio France - Mélanie Tournadre

Plus de 1 200 personnes ont manifesté, ce jeudi, en Drôme-Ardèche. Une énième mobilisation pour demander l'abrogation de la loi travail.

Plus de 1 200 personnes ont manifesté, ce jeudi, en Drôme-Ardèche pour protester cette loi travail. Le texte est promulgué, mais la CGT, FO et la FSU demandent son abrogation.

Les manifestants ne comptent pas lâcher, ils espèrent encore se faire entendre. Ils étaient près de 500 à manifester à Valence, 180 à Montélimar, 150 à Annonay, 150 à Aubenas, 100 à Privas et 45 au Cheylard. On est loin du mois de mars dernier au plus fort de la mobilisation où l'on comptait près de 7000 manifestants en Drôme-Ardèche mais le mouvement dure.

Près de 500 manifestants à Valence

A Valence, le cortège parti, ce jeudi après-midi, de la Préfecture de la Drôme et a rejoint le Champ de Mars. Les revendications restent les mêmes. Les manifestants demandent l'abrogation de cette loi travail.

"Le CPE a été promulgué, puis retiré, il ne faut pas lâcher" explique une militante de la CGT. "Il n'est jamais trop tard , les choses qui se font peuvent se défaire" explique un autre manifestant.

"La combativité est toujours là, on ne va pas lâcher !"

Les manifestants comptent bien mettre "la pression sur les politiques avant une année pleine d'élections" souligne un manifestant.

Les manifestants dans les rues de Valence ne comptent pas lâcher.

Une centaine de personnes à Privas

Une centaine de personne se sont rassemblées, ce jeudi matin, à Privas pour dénoncer cette loi travail. Les rangs étaient plutôt clairsemés à Privas. Les organisateurs ont donc décidé de ne pas défiler dans les rues mais de rester devant la préfecture de l'Ardèche.

Une centaine de manifestants, ce jeudi matin, à Privas contre la loi travail. - Radio France
Une centaine de manifestants, ce jeudi matin, à Privas contre la loi travail. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

La plupart des manifestants sont des syndicalistes convaincus comme cette ancienne journaliste à "La Terre", le journal agricole communiste.

Je suis là pour mes petits-enfants, j'en ai six. On doit améliorer le code du travail, pas le détériorer.

La plupart des manifestants pense que l'abrogation de la loi est encore possible, que des recours juridiques sont possibles contre les décrets d'application. et tous font remarquer que si ça ne marche pas, il y a bientôt des élections.

Partager sur :