Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Prix des carburants : 78 % des Français soutiennent l'appel à bloquer des routes le 17 novembre

jeudi 1 novembre 2018 à 20:47 - Mis à jour le vendredi 2 novembre 2018 à 9:18 Par Viviane Le Guen et France Bleu Breizh Izel, France Bleu et France Bleu Breizh Izel

Selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting réalisé pour franceinfo et Le Figaro, trois quarts des Français soutiennent la mobilisation contre la hausse du prix des carburants. Les appels à manifester et bloquer les routes le 17 novembre se multiplient sur les réseaux sociaux, partout en France.

Illustration station essence
Illustration station essence © Maxppp - VINCENT PEREIRA

Les appels à bloquer les routes le 17 novembre pour protester contre la hausse du prix des carburants, qui  se multiplient sur les réseaux sociaux, sont "justifiés" pour trois quarts des Français (78%) selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro*. 

Carte de France des rassemblements prévus le 17 novembre

Toutes les sensibilités politiques concernées

D'après cette enquête, les sympathisants de gauche comme de droite soutiennent les appels à manifester. Quant à ceux de la majorité (LaREM), plus de la moitié (55%) qualifie l’appel aux blocages de "justifié".

À titre de comparaison, le mouvement des fonctionnaires du 22 mai n'était qualifié de "justifié" que par 52% des sondés. 39% pour le mouvement des cheminots.

Le sondage indique en outre que près de 8 Français sur 10 (76%) trouvent que l'augmentation des taxes sur le carburant et le fioul domestique est une mauvaise chose. Et 80% des sondés estiment que cette augmentation aura des conséquences importantes sur leur pouvoir d'achat. 

Toutefois, 22% des personnes interrogées trouvent que cette hausse des prix "est une bonne chose car il faut avant tout que les Français se déshabituent des produits pétroliers, quitte à ce que cela leur coûte plus cher de les utiliser pendant un certain temps".

Conséquences importantes sur le pouvoir d'achat

Interrogé également sur le nucléaire, 53% des sondés estiment qu'il ne faut pas investir dans de nouveaux EPR [Evolutionary Power Reactor est un projet de réacteur nucléaire de troisième génération, comme à Flamanville, dans la Manche]. EDF veut que soient déployés de nouveaux EPR pour remplacer progressivement les 58 centrales nucléaires actuelles. 46% trouvent, en revanche, que c'est une bonne idée "car il faut renouveler les installations actuelles". 

Ce sont les femmes qui sont majoritairement opposées à de nouveaux EPR (61%) et les jeunes de moins de 25 ans (70%), alors que les hommes y sont plutôt favorables (56%) ainsi que les personnes de 65 ans et plus (59%).

* Sondage Odoxa-Dentsu-Consulting pour franceinfo et le Figaro, réalisé auprès d'un échantillon de 988 Français représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus, interrogés par internet les 30 et 31 octobre 2018.

  - Visactu
© Visactu