Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prix du gaz, complémentaire santé, prime de Noël : ce qui change le 1er décembre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Comme chaque 1er du mois en France, plusieurs changements sont à signaler. Ce 1er décembre est marqué par une nouvelle hausse du prix du gaz ainsi que la nouvelle réglementation pour résilier sa complémentaire santé plus simplement. On fait le point sur ce qui change.

Ce qui change au 1er décembre 2020. Les taris du gaz augmentent de 2,4%
Ce qui change au 1er décembre 2020. Les taris du gaz augmentent de 2,4% © Maxppp - Aurelien Morissard

Chaque 1er du mois, des changements et de nouvelles réglementations sont annoncées en France. Voici ce qui change ce lundi 1er décembre.

Augmentation du prix du gaz

Engie augmente ses tarifs réglementés hors taxe du prix du gaz de 2,4% par rapport au barème en vigueur depuis le 1er novembre 2020. Une hausse "de 0,6% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,4 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 2,5% pour les foyers qui se chauffent au gaz", a indiqué la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué.

Cette augmentation résulte d'une "évolution des prix sur le marché mondial" poursuit-elle. Depuis cet été et jusque fin février 2021, les tarifs réglementés du gaz font l'objet d'un mécanisme de lissage mis en place par le gouvernement.

Les hausses et les baisses des tarifs du gaz depuis 2018
Les hausses et les baisses des tarifs du gaz depuis 2018 © Visactu

La baisse du tarif au 1er juillet a ainsi été volontairement limitée, afin de pouvoir éviter ensuite une remontée trop brutale des tarifs en fin d'année dans le sillage du rebond des cours du gaz. La loi prévoit l'extinction progressive d'ici à 2023 des tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz. Ils sont déjà supprimés pour les consommateurs professionnels à compter de ce 1er décembre.

Prime de Noël

La CAF et la MSA verseront la prime de Noël entre le 11 et 14 décembre. Elle s'adresse aux bénéficiaires de l'allocation de solidarité spécifique (ASS), de l'allocation équivalent retraite (AER), de la prime forfaitaire mensuelle de reprise d'activité et du revenu de solidarité active (RSA). 

Son montant est de 152,45 euros pour une personne célibataire sans enfant, de 228,67 euros pour un couple sans enfant et jusqu'à 442,10 euros pour un couple avec quatre enfants. 

Résiliation de la complémentaire santé 

A compter de ce lundi 1er décembre, il sera possible de résilier sans frais à tout moment sa complémentaire santé après un an de souscription. Cette réforme avait été adoptée l'an dernier malgré l'opposition unanime des mutuelles et assurances, ainsi que des institutions de prévoyance et des syndicats qui les gèrent. 

En pratique, à partir de ce jour, une complémentaire santé souscrite depuis plus d'un an pourra être résiliée "à tout moment, sans frais ni pénalité", et non plus seulement dans les jours précédant la date anniversaire du contrat. 

Comme c'est le cas depuis quelques années pour les assurances auto et habitation, il sera possible d'effectuer soi-même la démarche ou de "se tourner vers (son) nouvel assureur qui devra prendre en charge les formalités de résiliation".

Le décret précise que ce nouveau droit s'appliquera à tous les contrats couvrant les risques liés à la santé (maladie, maternité, accident) et certaines autres garanties (décès, invalidité, mariage, naissance...). Ce nouveau droit s'applique aux nouveaux contrats mais aussi à ceux en cours au 1er décembre. 

Modifier ses crédits d'impôt

Les modifications des crédits d'impôt sont possibles jusqu'au 8 décembre. Si vous employez une aide à domicile ou que vous faîtes des dons à une ou plusieurs associations, vous bénéficiez alors d'un crédit d'impôt sur vos revenus. En janvier, l'Etat vous verse une avance de 60% du montant. Mais si vos dépenses ont baissé en 2020, vous pouvez, jusqu'au 8 décembre, diminuer ou supprimer ce versement. Objectif : éviter d'avoir à rembourser le trop-perçu l'été prochain. 

Aide exceptionnelle de solidarité 

Depuis le 27 novembre, une aide exceptionnelle de solidarité est versée et continue à l'être en ce début de mois de décembre aux ménages les plus précaires, ainsi qu'à une partie des jeunes de 18 à 25 ans. 

D'un montant de 150 euros, elle est versée automatiquement aux ménages bénéficiaires du RSA et l'ASS, ainsi que 100 euros supplémentaire par enfant à charge. Cette aide est également versée aux jeunes de moins de 25 qui perçoivent l'APL ainsi qu'aux étudiants boursiers. 

Les familles qui touchent l'APL recevront une aide de 100 euros par enfant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess