Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Prix Pinocchio : Lactalis en lice pour le prix de la pire entreprise en terme de communication verte

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

Organisés par les Amis de la terre et la Confédération paysanne, les prix Pinocchio 2020 vise à dénoncer le "greenwashing" de certaines entreprises du secteur agro-alimentaire.

Capture d'écran du clip mis en ligne par les Amis de la terre pour le prix Pinocchio 2020.
Capture d'écran du clip mis en ligne par les Amis de la terre pour le prix Pinocchio 2020. - Amis de la Terre France

Lactalis, le géant laitier mayennais est cette année en lice pour un prix un peu spécial : le Prix Pinocchio dans la catégorie "Se faire du blé avec les produits laitiers". Le message véhiculé par les organisateurs de ce prix ironique, l'ONG Les Amis de la terre et la Confédération paysanne est clair : il s'agit de dénoncer les pratiques de la firme mais également le décalage entre ses publicités mettant en avant un respect du terroir tout en participant à l'industrialisation agricole. 

Pressions sur les prix et opacité 

Pour le porte-parole du syndicat agricole, Nicolas Girod, il était important de dénoncer "les pratiques de Lactalis qui ne permettent pas aux paysans et producteurs de se développer ni de se rémunérer. Face à Lactalis, le pouvoir de négociation est nul. On a donc voulu situer cet acteur-là comme un prédateur de la valeur", explique le porte-parole évoquant un "règne de l'opacité à tous les étages", les consommateurs n'ayant pas non plus accès "aux informations de traçabilité" de l'entreprise "qui se cache derrière des marques et des secrets de fabrication." 

On veut mettre en lumière des pratiques multiples d'opacité.

A l'instar de Lactalis, Bigard est également en ligne de mire. L'entreprise concourt dans la catégorie “La face cachée de ton steak”. Bigard chercherait "à maximiser sa compétitivité en concentrant l’abattage, en incitant à un élevage industriel intensif et en menant la course aux bas prix, au détriment de ses salariés et des éleveurs du secteur," expliquent les organisateurs. Enfin la multinationale Yara est également nominée,  "sa production d’engrais chimiques provoque de graves dommages sur le climat, la santé, l’air et l’eau, et fragilise l’autonomie des paysans", justifient Les Amis de la terre. 

Les internautes appelés à voter

Le public est donc appelé à voter jusqu'au 19 février sur le site www.prix-pinocchio.org afin de désigner "la pire" de ces multinationales. Créés en 2008, les Prix Pinocchio visent à médiatiser des entreprises dont les pratiques sont néfastes au climat et à l'environnement mais qui mettent en place des stratagèmes afin de "verdir" leur image. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu