Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Projet de ferme aux 1.200 taurillons de Coussay-les-Bois: un complément d'enquête publique en cours

-
Par , France Bleu Poitou

A Coussay-les-Bois, un complément d'enquête publique est en cours autour du projet de ferme aux 1.200 taurillons. La justice a demandé que des pièces complémentaires au dossier soient présentées aux pouvoirs publics et à la population avant de rendre sa décision. Consultation jusqu'au 1er juillet.

Le maire de Coussay-les-bois (au centre) et les opposants au projet de ferme-usine espèrent une mobilisation de la population dans ce complément d'enquête publique
Le maire de Coussay-les-bois (au centre) et les opposants au projet de ferme-usine espèrent une mobilisation de la population dans ce complément d'enquête publique © Radio France - Isabelle Rivière

Dans le Nord-Vienne, les opposants au projet de ferme aux 1.200 taurillons fondent beaucoup d'espoir sur le complément d'enquête publique lancé ce  jeudi 11 juin. Dans ce dossier fleuve qui a démarré en 2014, la justice  avait récemment donné quatre mois à l'exploitant pour déposer des pièces complémentaires et néanmoins essentielles au dossier, à savoir : les capacités techniques du projet et son plan de financement. Comme tous les nouveaux éléments, il fallait qu'ils soient examinés par la préfecture de la Vienne et par la population avant que la justice ne rende sa décision. D'où ce complément d'enquête publique. La population concernée de près ou de loin par ce projet de ferme-usine à Coussay-les-bois a donc jusqu'au 1er juillet pour se prononcer.

Pas de commissaire-enquêteur

Dans cette étape, pas de commissaire-enquêteur. Juste une consultation publique. C'est à dire que chacun peut aller consulter les nouvelles pièces du dossier en mairie de Coussay-les-Bois aux horaires d'ouverture. Ou s'il a peur de se déplacer à cause du coronavirus : sur le site internet de la mairie, celui de la préfecture de la Vienne, ou celui d'Aspect (association de sauvegarde et de la protection de l'environnements à Coussay les bois et sa région Thermale) , le collectif d'opposants au projet. Les habitants pourront non seulement découvrir les capacités techniques imaginées par l'exploitant pour son projet : type de locaux, fonctionnement, etc. Mais ils pourront aussi vérifier comment il a prévu de financer sa ferme aux 1200 taurillons. 

Les opposants déroulent les contre-arguments

C'est ce qu'ont fait les opposants : défenseurs de l'environnement, associatifs ou élus ont épluché la centaine de pages ajoutées en complément au dossier initial et ont relevé un certain nombre d'incohérences. Dans leur livret de contre-arguments, ils s'étonnent voir qu'il n'y a que deux employés prévus pour gérer cette "ferme-usine" comme ils l'appellent. Et se demandent pourquoi c'est l'usine châtelleraudaise qui appartient au porteur de projet (usine de production d'aliments pour animaux, le groupe Liot) qui finance un projet agricole. De la ferme à l'usine pour eux il n'y a qu'un pas qui est franchi ici. Pour le collectif, il ne s'agit pas d'un projet agricole, mais bien d'un projet industriel. 

1.200 ou 1.700 taurillons ?

D'autant qu'il apparaît également des incohérences sur les chiffres. 

Les opposants ont épluché des tableaux de chiffres comme celui-là et estiment que la ferme accueillera 1.700 taurillons à Coussay-les-Bois et non 1.200 comme annoncé.
Les opposants ont épluché des tableaux de chiffres comme celui-là et estiment que la ferme accueillera 1.700 taurillons à Coussay-les-Bois et non 1.200 comme annoncé. © Radio France - Isabelle Rivière

Certains opposants ont étudié les tableaux et découvert que le site élèverait et engraisserait 1.700 taurillons à l'année, et non pas 1.200 comme prévu et annoncé dans la déclaration d'exploitation.  

Des incohérences dans les chiffres annoncés, selon les opposants au projet de ferme-usine à Coussay-les-Bois
Des incohérences dans les chiffres annoncés, selon les opposants au projet de ferme-usine à Coussay-les-Bois © Radio France - Isabelle Rivière

Dans l'incapacité de joindre l'exploitant porteur du projet, impossible d'apporter une contradiction aux arguments développés par le collectif Aspect. Une fois le complément d'enquête publique terminé, c'est la cour administrative d'appel de Bordeaux qui tranchera. 

Un bras de fer qui dure depuis six ans

On rappelle que dans ce dossier, il est question de construire trois bâtiments agricoles surplombés de panneaux photovoltaïques. C'est Technique solaire qui exploiterait la production électrique. Les hangars agricoles en-dessous serviraient au porteur de projet pour élever et engraisser 1.200 taurillons destinés ensuite à l'export. Les opposants s'inquiètent de l'impact d'un élevage industriel sur l'environnement et craignent une pollution des nappes phréatiques alimentant trois communes en eau potable. Après moults recours d'un côté comme de l'autre, des permis de construite contestés, des autorisations d'exploiter octroyées par la préfecture de la Vienne, puis annulées par le tribunal administratif de Poitiers en juin 2017, le dossier  a échu sur le bureau de la cour administrative d'appel de Bordeaux. Cette dernière, après deux ans d'instruction, a prononcé en décembre 2019, un sursis à statuer, laissant une chance au porteur de projet d'apporter les documents complémentaires à son dossier dans les quatre mois. Le complément d'enquête  initialement prévu en mars a été repoussé à cause de la crise sanitaire. Ces éléments complémentaires, à savoir : les capacités techniques du projet de ferme aux 1.200 taurillons de Coussay-les-bois et son plan de financement sont consultables par le public jusqu'au 1er juillet 2020 en mairie ou sur les sites internet cités ci-dessus.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess