Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Projet Iter à Cadarache : visite privée pour Martine Vassal

-
Par , France Bleu Provence

La nouvelle présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône était jeudi sur le site de Cadarache, alors que se poursuivent les travaux du réacteur nucléaire Iter. Une prouesse technologique et une manne économique prometteuse pour le département.

Martine Vassal à Cadarache
Martine Vassal à Cadarache © Radio France

Situé à trente kilomètres au nord d'Aix-en-Provence, ce bout de forêt domaniale d'une centaine d'hectares a été rasé, dégagé et surélevé de 300 mètres. Ce morceau de terrain n'appartient plus à la France, mais aux états membres du projet Iter : la Corée du Sud, le Japon, les Etats-Unis, l'Europe, l'inde, la Chine et la Russie, réunis sur ce projet lancé en 2005.

Sur la plateforme, des bâtiments installés, et un trou, gigantesque, dans lequel sera placé le réacteur et d'où s'élève, pour l'instant, des grues vertigineuses. Le chantier coûte plus de 15 milliards d'euros, dont 152 millions donnés par le département des Bouches-du-Rhône.

Faire cohabiter le feu et la glace

Le défi de cette installation sera de faire cohabiter le feu et la glace. Dans ce réacteur, un plasma de 150 millions de degrés (10 fois plus que la température relevée au cœur du soleil ), chaleur nécessaire pour faire fusionner les atomes. Mais il faut également exercer une pression magnétique sur ce plasma pour confiner les atomes. D’où l’utilisation de bobines magnétiques refroidies à -270°. Voilà pour le cours de physique nucléaire.

Une manne pour le département et la région

Plus faciles à comprendre, les retombées économiques locales calculées par Iter . Yves Bigot, directeur d'Iter Organization, choisit ses mots pour décrire le site à Martine Vassal : «C’est un énorme chantier. Beaucoup de pièces sont produites dans les pays partenaires, mais c’est ici qu’elles seront assemblées. Donc tout ce travail d’assemblage et les infrastructures d’accueil sont de la responsabilité des entreprises locales  ».

Iter Organization a évalué les retombées économiques à 1,2 milliard d'euro pour les entreprises du département, 1,6 pour la région PACA , et prévoit une manne d'emploi non négligeable, pour ce chantier prévu sur plus d' une quinzaine d'années.

> Le projet Iter

Choix de la station

France Bleu