Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Propulsion, le garage solidaire qui roule vers le succès

jeudi 30 novembre 2017 à 6:01 Par Lucie Thuillet, France Bleu Cotentin

En un an, Propulsion le garage solidaire d'Agneaux, près de Saint-Lô, a accueilli mille clients et permis à trois mécaniciens de trouver des CDI ou des formations qualifiantes.

Propulsion est une entreprise d'insertion
Propulsion est une entreprise d'insertion © Radio France - Lucie Thuillet

Agneaux, France

L'aventure a commencé en novembre 2016 pour ce garage solidaire qui permet de réparer sa voiture à moindre coût. Un an plus tard, "pari réussi", commente Jacques Marquet, le président de Propulsion, "Nous avons été au-delà de ce qu'on imaginait".

Un tremplin

En un an, ce garage, installé à Agneaux, une commune voisine de Saint-Lô dans la Manche, a servi de tremplin à trois mécaniciens. Deux d'entre eux ont trouvé un emploi durable chez un concessionnaire et un centre de contrôle automobile local. Le troisième a pu intégrer une formation à l'Afpa pour passer un CAP. "Nous sommes une entreprise d'insertion. Les mécaniciens sont aiguillés ici par pôle emploi", rappelle Jacques Marquet.

Des tarifs "avantageux"

Près de mille clients sont venus chez Propulsion depuis novembre 2016. Les deux tiers ont bénéficié de tarifs bas car ce sont des personnes avec peu de revenus. C'est la particularité de ce garage. Il faut venir avec son avis d'imposition car les prix dépendent des revenus des clients.

La mobilité, une nécessité

"Vu le coût de la vie, c'est compliqué d'entretenir son véhicule. Or sans voiture, pas de travail", raconte Jean-Luc Gonzales un habitant de Saint-Jean-de-Daye, client de ce garage. "L'an dernier, j'étais intérimaire, j'ai travaillé partiellement et j'ai pu avoir de tarifs avantageux. Ici les réparations de ma voiture m'ont coûté 250 euros, contre 5 à 600 euros dans un autre garage", précise-t-il.

"On répond à un besoin de mobilité. En milieu rural, les personnes ont besoin de leur voiture et elles doivent pouvoir conduire en toute sécurité", analyse Jacques Marquet. Propulsion envisage d'ouvrir d'autres garages dans la Manche, "peut-être à Coutances ou Carentan".