Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PSA : grève surprise chez le sous-traitant SMRC, ex-Reydel, à Rougegoutte

Une quarantaine d'intérimaires travaillant pour le sous-traiatnt automobile SMRC, ex-Reydel, à Rougegoutte dans le Territoire de Belfort, ont débrayé ce mardi pour réclamer l'obtention de la "prime Macron".

L'équipementier Reydel Automotive est un sous-traitant de PSA (photo d'illustration)
L'équipementier Reydel Automotive est un sous-traitant de PSA (photo d'illustration) © Maxppp - Thomas BREGARDIS

Un débrayage était en cours ce mardi, depuis 5h du matin, chez l'équipementier SMRC (ex-Reydel Automotive à Rougegoutte, dans le Territoire de Belfort, un sous-traitant de PSA qui fabrique des pièces techniques à base de matières plastiques (tableaux de bord pour les Peugeot 3008). L'action pourrait bien avoir un impact sur la production de PSA Sochaux. Ce sont les intérimaires qui sont mobilisés dans le cadre de la journée d'action nationale.

On veut la prime Macron de 500 euros"

Ils réclament l'obtention de la "prime Macron" de 500 euros. Benjamin D., un des 45 intérimaires mobilisés ce mardi, dénonce une injustice, puisque les autres salariés, eux, ont bien touché cette prime. "La boîte tourne beaucoup avec les intérimaires, on est en majorité, on est tous en train de travailler pareils et on trouve ça injuste", explique-t-il à France Bleu Belfort Montbéliard.

On espère un effort de l'entreprise"

"On n'a pas le même stade d'égalité au niveau de nos salaires, au niveau des primes, _on trouve ça vraiment injuste_, et on espère un effort de l'entreprise (...) si nous n'avons pas de réponse d'ici ce soir (mardi soir), ça continuera sans doute cette nuit, demain et les jours qui suivent", prévient-t-il.  

Jointe ce mardi, la direction locale de Reydel n'a pas souhaité s'exprimer.

Le constructeur automobile PSA, implanté à Sochaux, dans le Doubs, fait travailler 10.000 personnes, 8.000 salariés en CDI et quelques 2.000 intérimaires. En comptant les sous-traitants, PSA fait vivre au total quelques 45.000 personnes dans le pays de Montbéliard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess