Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

PSA Hérimoncourt : grève surprise et blocage du site ce lundi matin

lundi 11 mars 2019 à 8:14 Par Jonathan Landais et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu

Une quarantaine de salariés en grève bloquaient ce lundi matin à 8h, l'usine PSA d'hérimoncourt dans le Doubs, avec blocage des camions, pour protester contre le transfert d'une partie de l'activité vers le site Vesoul en Haute-Saône.

Une quarantaine de salariés était rassemblés devant l'usine à 8h.
Une quarantaine de salariés était rassemblés devant l'usine à 8h. © Radio France - Christophe Beck

Hérimoncourt, France

Une quarantaine de salariés était rassemblés devant l'usine à 8h, a pu constater un journaliste de France Bleu Belfort Montbéliard. Le mouvement a été lancé par la CGT, la CFDT et Force Ouvrière pour dénoncer le transfert de l'activité principale (le recyclage de pièces détachées), vers le site de Vesoul, en Haute-Saône, annoncé par la direction.

A 8h, quatre camions avaient déjà été bloqués par les salariés. - Radio France
A 8h, quatre camions avaient déjà été bloqués par les salariés. © Radio France - Christophe Beck

90% de l'effectif du matin mobilisé (syndicat FO)  

"Nous sommes avec la petite tournée, on est devant l'usine, on bloque uniquement tout ce qui est livraison et expédition, on laisse les salariés rentrer dans l'usine", a déclaré sur France Bleu Belfort Montbéliard Mickaël Faucompré, délégué Force Ouvrière à l'usine PSA d'Hérimoncourt. Selon FO, 90% de l'effectif titulaire de la petite tournée (tournée du matin) était mobilisé à 8h. Quatre camions avaient déjà été bloqués par les salariés en grève à 8h.

Une tente a été installée par les syndicats devant l'usine. - Radio France
Une tente a été installée par les syndicats devant l'usine. © Radio France - Christophe Beck

Les représentants des organisations syndicales dénoncent aussi la réunion qui s'est tenue jeudi dernier entre la direction de PSA et les élus locaux à laquelle les syndicats n'ont pas été invités. Ils protestent contre l'accélération récente des négociations, souhaitée par le PDG de PSA, Carlos Tavarès. 

On se trouve sur le carreau avec la fermeture de l'usine"

"Cette action ce matin c'est pour répondre à l'annonce de M. Tavarès la semaine dernière comme quoi il voulait accélérer un peu les choses (...) il ne faut pas oublier non plus que M. Tavarès a annoncé des chiffres records de 2,83 milliards d'euros de bénéfices, et nous, on se trouve sur le carreau avec la fermeture de l'usine, ce qui est des économies de bouts de chandelles", a expliqué Mickaël Faucompré.

La direction peut-elle encore renoncer à ce projet de transfert d'activité selon lui ? "On l'espère, on a rendez-vous pour _un comité paritaire à Poissy au siège de PSA, mercredi_, avec une intersyndicale au complet, on espère avoir une négociation et surtout un dialogue constructif", a-t-il poursuivi. Pour cette grève surprise, l'intersyndicale est compromise avec la non présence de la CFE-CGC.